Restauration de Biix

  • Bonjour,


    J'ai découvert ce forum il y a quelques semaines, et j'envisage désormais sérieusement une restauration.

    Le contexte

    J'ai la quarantaine passée et j'ai été circoncis lors de mes premiers jours de vie.

    Pour ainsi dire, je n'ai donc jamais eu de prépuce.

    Cela ne m'a jamais dérangé. Pour moi, c'était ça, la normalité et je ne me suis jamais vraiment posé de questions.

    Il faut dire que par chez moi, on ne parle pas beaucoup de circoncision, sinon pour dire qu'il faut la faire, que ça fait 3000 ans que ça dure, que c'est comme ça et puis c'est tout, personne n'y coupe (ou plutôt…. tout le monde s'y coupe), sans exception. Pour tout le monde, dans ma communauté, la circoncision est (en toute bonne foi) un acte bénin, bénéfique, et représente une étape de la vie aussi normale que d'apprendre à nager, acheter sa première voiture, ou se marier.


    J'ai pas mal d'amis qui ont été coupés à la naissance, comme moi, mais la circoncision n'a jamais fait partie de nos sujets de conversation. Aucun de nous n'a visiblement eu le besoin d'en parler. Aucun de nous ne s'est visiblement senti concerné par un quelconque problème que ce soit. Non pas que le sujet serait tabou. Il ne l'est pas. Mais tout simplement parce que nous ne nous doutons pas le moins du monde des conséquences réelles de la circoncision, et notamment sur le plaisir sexuel. Mes amis comme moi-même, nous ne sommes nullement conscients de l'ampleur des dégâts occasionnés. L'info n'est jamais arrivée jusqu'à nous.


    Au final, je n'ai jamais su de la circoncision que ce qu'on m'en a dit.

    On m'a dit, par exemple, que c'est nettement mieux pour l'hygiène, car les germes s'accumulent entre le prépuce et le gland et beurk beurk beurk. D'un point de vue purement logique, cela semblait se tenir, donc je n'en ai jamais spécialement douté.

    On m'a dit que effectivement, cela pouvait engendrer une légère perte de sensibilité, mais que c'est tout à fait mineur. Avant de m'intéresser au sujet, si on m'avait demandé d'estimer cette perte, j'aurais dit… 5%, 6%…7%... peut-être 8% à tout casser, mais guère plus. Comment pourrait-il en être autrement ? On est pas des sauvages quand même ! On ne ferait pas ça aux gamins si cela avait de vraies conséquences néfastes, voyons ! C'est pas comme l'excision, ça, c'est dégueulasse, mais notre circoncision à nous, naaaaan, c'est tip-top !

    On m'a dit de ne pas me poser de question, puisque après tout, il s'agit d'un simple bout de peau qui n'apporte rien, sinon des problèmes médicaux, et que l'on peut donc retirer sans regret. Un peu comme l'appendice, sauf qu'on attend même pas d'avoir la crise.


    Alors pourquoi se soucier de ce prépuce, dont on m'a ainsi quasiment sauvé ?

    Je n'ai donc jamais eu la moindre raison de m'interroger à ce sujet.


    Je précise que j'ai toujours été un "peine-à-jouir".

    Sur 20 rapports, si j'ai 2 ou 3 éjaculations, c'est le bout du monde.

    Maintenant, je comprends !

    De plus, j'ai toujours dû adapter mon rythme durant les rapports, car lorsque la cadence s'accélère sérieusement, je finis par perdre toute sensation. Si je m'obstine à aller vite, je finis même par perdre mon érection. Je dois donc repasser par une phase lente, afin de récupérer mes sensations. Cela dit, je vois le verre à moitié plein: j'ai tout de même beaucoup de sensations et de plaisir. Ma vie sexuelle ne m'a donc jamais posé de réel problème. Au contraire, je pense avoir toujours été très épanoui de ce côté-là.

    Un peu comme un non-voyant de naissance à qui on aurait jamais expliqué les couleurs, je n'ai jamais eu l'impression de passer à côté de quelque chose.

    La prise de conscience

    Un pur hasard.

    Je googlais un sujet sans aucun rapport avec la circoncision, et de cliques en cliques, je suis tombé complètement par hasard sur NouvellePeau. Puis le blog de Altobino. Puis sur d'autres sites spécialisés, dont ce forum.


    Et là, j'ai pris un TGV en pleine tronche !


    Jamais je n'aurais cru…

    Quelle claque… !

    Imaginez…. J'ai la quarantaine, heureux mari et père, bien dans mon travail et dans mes pompes, aucun problème particulier, pas même une allergie. Et je découvre du jour au lendemain que je suis purement et simplement mutilé, que je suis probablement amputé de 50 à 80% des plaisirs charnels que j'aurais pu (dû !) connaître, et pire que tout, que j'ai fait subir la même saloperie moyenâgeuse à mon gosse par pure ignorance et inconscience des conséquences.


    J'ai donc cherché à savoir quel type de circoncision j'ai.

    Je n'en suis pas sûr, mais elle semble basse et serrée. Pas certain.

    Ce qui me semble sûr, c'est qu'on m'a tout enlevé, car j'ai aussi lu que c'est le type de circoncision traditionnelles pratiquée en France que j'ai subi. Seule consolation, il me reste une partie de frein, qui est effectivement encore un peu sensible.

    L'envie de restaurer

    Elle est venue d'elle-même, assez naturellement.

    J'ai donc décidé de passer d'abord pas une phase de test, afin de tenter de savoir si une restauration aurait un effet sur moi. J'ai acheté plusieurs ManHood, et j'en ai porté un quasiment 24/7 pendant un mois. Et même si c'est assez subtil, je ne suis pas fou, je commence à sentir de nouvelles choses durant mes rapports. Pas de dékératinisation notable, mais de nouvelles sensations, oui, je le crois. Alors je me dis qu'une restauration ne serait certainement pas vaine.


    Je suis actuellement au CI-2, enfin il me semble, d'après les photos.

    Je me verrais bien à un CI-7.

    Depuis 2 mois, j'ai commencé le cross-taping, et autant vous dire que c'est bien la première fois que je me tripote de cette façon ! Mais j'étais sceptique. J'avais du mal à croire que cela allait générer de la nouvelle peau, car je ne vois pas bien en quoi ce cross-taping provoque une tension suffisante de la peau. Par contre, je me suis vite aperçu d'une plus grande flexibilité/élasticité de cette peau. Les premiers jours, je n'arrivais pas à couvrir mon gland, et je mettais du coton pour en protéger le sommet. Ensuite, je suis arrivé à le recouvrir, mais il fallait vraiment que je le pousse bien au fond. Maintenant, j'arrive à le recouvrir sans trop de difficulté, même s'il faut toujours que je le pousse vers l'intérieur. D'ailleurs, lorsque je ne cross-tape pas, cela provoque un changement sur l'utilisation du Manhood, qui tenait bien jusqu'à présent, mais qui maintenant passe son temps à se barrer, car la peau que j'ai travaillé au cross-taping est devenue plus mobile.


    Voilà donc 2 mois que je fais du cross-taping, ce qui m'a laissé le temps de penser à l'achat d'un TLC-X ou TDR. Mais ce n'est pas évident à envisager. Il faut bien avouer que ces outils ont un côté visuellement moyenâgeux. Je regarde les photos et je me dis "Putain… 3 ans…. 3 ans avec un appareil de torture médiéval dans le caleçon".


    J'ai conscience que cela va être long, éprouvant, et d'une certaine façon, handicapant. Mais je crois que je commence à être prêt psychologiquement.


    Je me pose une seule limite: la souffrance. Je tacherai de poursuivre cette restauration si et seulement si cela ne me fait pas souffrir. Sinon, le jeux n'en vaudra pas la chandelle.


    Aujourd'hui, en peu de temps, je pense être à un CI-3 (ou au moins CI-2+, mais c'est difficile de juger). En tout cas, ma peau me semble naturellement assez élastique, et ça, c'est déjà une bonne nouvelle.


    Voici donc mon histoire.


    Je ne la partage avec vous que maintenant, parce que témoigner ainsi, ça demande aussi une vraie préparation psychologique.


    Dernière chose: j'ai un emploi du temps professionnel très dense. Je vais donc tacher d'être réactif, mais il y aura forcément des moments où il m'arrivera d'être lent à répondre. Désolé par avance.


    ----------------------------------------------------------------------------------

    ------------- Déroulement de ma restauration ------------------


    Début 08/2018: je commence à mettre mon holster en satin (Manhood) toute la journée.


    25/08/2018: je commence le cross-taping. Uniquement la journée. La nuit, je reste pour le moment au Manhood.


    25/10/2018: je continue le cross-taping. Maintenant, lorsque j'enlève les sparadraps, et que je reste immobile, mon gland reste calotté quelques secondes. Très surprenant à voir ! Et premier sourire sur mon visage, en constatant les premiers résultats de mes efforts. Évidemment, lorsque je commence à remuer un peu, ça décalotte, mais lentement, en 10-15 secondes. Mais quelles sensations nouvelles ! Sentir sa peau se dérouler ainsi, c'est tellement nouveau pour moi. Et assez agréable, je l'avoue.


    Je commence à regarder de plus près les solutions de type TLC-X/TDR. Difficile de savoir sur quoi partir. Ma peau est apparemment assez propice aux petites blessures, je dois donc utiliser une méthode épidermiquement la moins traumatisante possible.

  • Bonjour Bixx ! Et donc bienvenu !

    Merci pour ce (gros) témoignage , et ce partage, sur quelques points je me retrouve un peu.
    Je suis nouveau aussi, mais avec en gros un petit mois de retard sur vous et votre restauration hihi
    A la vue de vos résultats, et votre envie, on ne peut que vous encourager de toute façon a continuer ce bel effort!

    Les résultats sont effectivement rapides en début de restauration, je le vois aussi, et je ferai de toute façon une sorte de 'rapport' ici (enfin sur mon post), mois par mois, ça peut être intéressant.
    Je dois avouer que, pour le moment, je vous rejoins sur l'utilisation des divers engins, ça semble... visuellement en tout cas, un peu objets de torture haha Mais, a la vue des autres témoignages, ça n'a pas l'air si.. problématique que ça au quotidien.

    Puis.. on a rien sans rien! :)
    Vu qu'on commence a peu de chose prêt en même temps, ça va être intéressant de vous suivre, je vais guetter vos progrès avec plaisir si vous continuez a nous en faire part (je l'espère en tout cas)!

  • Il faut dire que parchez moi, on ne parle pas beaucoup de circoncision, sinon pour dire qu'il fautla faire, que ça fait 3000 ans que ça dure, que c'est comme ça et puis c'esttout, personne n'y coupe (ou plutôt…. tout le monde s'y coupe), sans exception.

    Bonjour & bienvenu à toi Bixx 8) cette phrase est terrible vraiment... mais malheureusement c'est une triste réalité ! Je ne suis pas juif mais j'y ai eu droit, contre ma volonté, ma mère était une fanatique religieuse...


    De plus, j'aitoujours dû adapter mon rythme durant les rapports, car lorsque la cadences'accélère sérieusement, je finis par perdre toute sensation. Si je m'obstine àaller vite, je finis même par perdre mon érection.

    Incroyable c'est exactement cela ;( sauf qu'apparemment j'ai encore moins de sensations que toi, car je n'ai plus du tout de frein...


    Je regarde les photos et jeme dis "Putain… 3 ans…. 3 ans avec un appareil de torture médiéval dans lecaleçon".

    Il existe d'autres méthodes, comme celle d'Ernest ou la mienne qui sont bien moins contraignantes & efficaces en début & milieu de restauration, après c'est plus difficile d'obtenir un gain de peau.


    Merci Biix pour ton témoignage, j'ai eu du plaisir à te lire (en plus c'est bien écrit) concernant ton fils, tu penses le mettre au courant quand ?

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici message n° 216

  • Heu... C'est vrai que j'ai fait un peu long.

    Mais bon, je voulais que mon témoignages puisse être vraiment utile à ceux qui découvriront ce forum à l'avenir, comme je l'ai découvert moi-même en lisant les vôtres. Les explications et histoires personnelles que j'ai lu ici m'ont beaucoup aidé à prendre conscience et faire naître sereinement mon envie de restaurer.

  • Salut Sebiohazard, merci pour ta réponse.

    Citation

    ma mère était une fanatique religieuse...

    Je comprends ton malaise. Tout cela à cause de ce qu'on pourrait appeler de la bigoterie.


    Cela dit, dans mon milieu, c'est loin, très loin d'être du fanatisme. Dans ma famille, on est même pas spécialement croyants.

    En fait, c'est du pur traditionalisme. On fait comme nos ancêtres et leurs ancêtres avant eux. Sans réfléchir.

    Bizarre, parce que sur d'autres sujets, on a su évoluer, mais pas là-dessus. On ne sacrifie plus de vaches ou de moutons sur un autel, mais on continue à sacrifier nos prépuces. Allez comprendre...


    Citation

    concernant ton fils, tu penses le mettre au courant quand ?

    Touché !

    Tu poses là une questions qui me taraude depuis ma prise de conscience.

    Franchement, je n'en sais rien !


    Pour le moment, j'évite qu'il voit mon Manhood et ne me pose des questions.

    J'ai toutefois regardé de plus près son petit berlingot, et il semble qu'au moins, il n'ait pas été trop mal coupé. C'est même plutôt propre. Apparemment, il lui reste pas mal de peau et il a son frein. Mais bon, il n'est pas pubère, alors il faudra que je re-check dans quelques années.


    C'est un vrai problème de conscience.

    Lui en parler ? Et peut-être éveiller en lui des problèmes qu'il n'aurait sinon jamais eu.

    Ne pas lui en parler ? Et peut-être le priver d'une meilleure qualité de vie grâce à une restauration (et mon expérience de la chose, du coup).


    Vraiment, je n'en sais encore rien. D'ici 2 ou 3 ans, en faisant le bilan de ma propre restauration, lorsque je saurai si cela aura ou pas valu le coup, alors j'aurai surement une réponse à cette question.

  • Ce n'était pas du tout un reproche, bien au contraire! Effectivement ça permet de nous faire comprendre votre ressenti d'une façon claire et la plus précise possible, et c'est très important. :)

    Alors merci de l'avoir précisé, car c'était bien le but. Partager ! :)

    Et rendre un peu de ce que les membres de ce forum m'ont apporté en les lisant.

  • bienvenue Biix


    Désolé de lire ton témoignage qui encore une fois, m'horripile au plus haut point.


    Je rêve d'un jour ou ta "communauté" généralisera le Brit shalom.


    Si besoin, n'hesite pas. Tu peux t'imprégner de nos vécus et crois moi, la restauration t'apporte un bien être incroyable. J'en fais l'expérience tout les jours depuis 2 ans maintenant.:)


    Je pense qu'il serait utile que tu lises mon témoignage (dans ma signature) qui t'expliquera tes futurs gains physiques et psychologiques.

  • Salut Biix !

    j'ai lu ton témoignage avec beaucoup d'attention et je suis impressionné par la quantité de points communs par rapport à ma propre histoire /ressenti - je pourrai faire un copié collé pour moi même de phrases entières chez toi . J'ai eu une circoncision basse et serrée (totale quoi) à 3.5 ans pour un seul épisode infectieux de type balano posthite. Ils m'ont laissé une partie du frein et une bande de 7 mm de muqueuse. je suis en restauration bien avancé et mon gland est couvert 24h/24 depuis 3 ans maintenant. (voir ma présentation dans la rubrique "vous mais en résumé"


    comme toi, et depuis l'âge de 18 ans, j'ai vécu quasi systématiquement des troubles de l'érection pendant les rapports - cela à détruit la moitié de ma vie - Cela a foiré toutes mes premières expériences hétérosexuelles , et comme j'avais une tendance bi, j'ai finalement orienté vers l'homosexualité - ce que tu décris comme la necessité de "repasser par une phase lente" pendant le rapport, à cause d'une perte d'érection, je le vis à chaque fois : pendant 20 ans j'ai cru que c'était psychologique et je me suis planté -- comme toi je me suis pris un TGV dans la gueule quand j'ai compris ce qu'on m'avait REELLEMENT FAIT : supprimé 30 cm2 de capteurs sensoriels spécialisés dans l'excitation et le mécanisme de l'érection. -- Du coup, les capteurs restants sur notre sexe , lorsqu'ils sont trop sollicités , se mettent en position "burn- out" = perte de l'érection = on se calme, on fait autre chose ; et si le partenaire est compréhensif et disposé, on recommence 20 minutes aprés.


    De mes rencontres /observation avec des dizaines et dizaines de garçons différents sur 20 ans, j'ai acquis la certitude et la preuve des effets de la mutilation : leurs capacités en tant qu'intact sont supérieures aux miennes : qualité et durée de l'érection // puissance et caractère spectaculaire de l'éjaculation // intensité de l'orgasme et du plaisir visible ressenti // capacité à réitérer l'acte dans un délai beaucoup plus court


    grâce à la restauration, la sensibilité autour du gland s'est amélioré d'un gros tiers chez moi et je commence à avoir des sensations significatives dans la nouvelle bande striée du nouveau prépuce (alors qu'avant c'était négligeable). Donc second élément de preuve de la mutilation


    le troisième élément de preuve, ce sont les centaines de témoignages qui vont dans le même sens


    Ton questionnement par rapport à ton fils est très important. Je te conseille de ne pas lui en parler avant l'âge de ses 17 ou 18 ans, sauf si c'est lui le premier qui vient vers toi pour aborder la question. Je veux dire je pense qu'il faut ne pas le stresser avec l'idée qu'il "manque" quelque chose pendant toute la durée où il va se découvrir (entre 12 et 18). Par contre ensuite il ne faut pas tarder à en parler. j'aurai bien aimé que mon père ou qu'un toubib m'en parle quand j'avais 18 ans. Cela m'aurai certainement déstabilisé sur le moment, mais j'aurai pu affronter ma vie sexuelle en connaissance de cause et ne pas me tromper de diagnostic... j'aurai pu protéger et hydrater mon gland beaucoup plus tôt, ce qui m'aurait évité de me retrouver à 35 ans avec un pénis complètement desséché et largement insensible ... les conséquences sociales et familiales pour moi auraient été peut être considérables.


    Je termine en rappelant qu'il n'y a aucun automatisme dans les effets de cette mutilation : le même geste chirurgical aura des conséquences désastreuses chez certains, et n'aura pas de conséquences chez d'autres; ((potentiellement comme toutes les opérations chirurgicales d'ailleurs)) - voilà pourquoi il est inacceptable d'imposer cette roulette russe à un enfant - et on est tous là pour que ça s'arrête.

    Quand tu es enfant -- on te bousille une partie du mécanisme que la nature (ou Dieu pour les croyants...) avait normalement mis en place pour réussir pleinement une vie sexuelle épanouie -- Et personne ne te dis rien : bonne chance mon grand !

    • Nouveau

    Bienvenue à Biix.


    Même si pour moi, la circoncision était plus ou moins médicale (plus ou moins car pourquoi ne pas utiliser des médicaments contre de petites douleurs ?), la suite a été la même pour nous deux à savoir plusieurs décennies vécu comme circoncis sans se poser de question, et puis un jour, une recherche sur internet qui permet de découvrir la restauration du prépuce.


    Pour moi, ce n'était pas bien sûr le site nouvellepeau que je n'ai commencé que 10 mois plus tard, mais la page de Wikipedia, puis d'autres sites qui m'ont dans l'heure qui suit permis de découvrir le cross-taping.


    Et comme toi, certaines méthodes de restauration (en particulier avec un crochet au bout du pénis) m'ont parues barbares.


    Ensuite, c'est sûr que le cross-taping est très bien pour démarrer une restauration, mais plus on a de peau, moins il est efficace. Il vaut mieux finir par passer à autre-chose. Mais c'est de toutes façon progressif. Si tu prolonges inutilement le cross-taping dans la journée, tu t'apercevras de ses limites et tu acceptera mieux d'autres systèmes plus efficaces pour continuer.


    Il y a d'ailleurs d'autres idées maisons qui ont été expérimentées comme le fait de mettre une bille entre le gland et le haut du prépuce.


    En tout cas, bon début de restauration.

    • Nouveau

    Je termine en rappelant qu'il n'y a aucun automatisme dans les effets de cette mutilation : le même geste chirurgical aura des conséquences désastreuses chez certains, et n'aura pas de conséquences chez d'autres

    Exactement bien dit, j'en suis la preuve vivante !!! OCP & moi sommes en fait les deux extrêmes ici sur ce forum 8)

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici message n° 216

    • Nouveau

    Dire qu'il n'y aura pas de conséquences pour certains n'est pas une bonne formulation.

    Nous avons TOUS des stigmates.

    Dire que nous ne sommes pas tous égaux face a la circoncision, ça c'est juste.


    Avant de se restaurer il faut savoir s'évaluer pour mieux se connaitre ensuite.

    • Nouveau

    Bonjour Biix,


    Je suis impressionné et ému par ton témoignage et ton histoire que tu relates admirablement bien.


    Bien sûr je me retrouve parfaitement par moments aussi dans ton histoire.

    Je trouve très éloquente ton histoire de "tgv dans la gueule". Je me le suis pris aussi. Et le choc est violent quand tu réalises ce que tu aurais pu vivre si l'on n'était pas intervenu.


    J'aime ton regard sur ta communauté dénué d'agressivité et pourtant très lucide sur l'impact de la circ faite par tradition donc par simple répétition de ce qui s'est toujours fait.


    J'imagine au travers ce que je devine sur toi que tu sauras, le moment venu, parfaitement bien parler à ton fils et tu sauras aussi le rassurer. Il sera certainement fier de toi pour ton regard critique sur ce que l'on t'a fait et sur ce que tu as, en toute logique, laissé faire aussi sur lui car ce n'est pas simple de remettre en cause une tradition tellement ancrée ! les choses peuvent en effet évoluer.


    A nous de savoir nous y prendre pour ne pas brutaliser ceux qui ont du mal à faire bouger les choses et comme il est dit dans l'asso Droit au Corps à inciter à l'abandon des mutilations sexuelles non consenties quelles qu'elles soient.


    Bravo et merci.

  • A nous de savoir nous y prendre pour ne pas brutaliser ceux qui ont du mal à faire bouger

    Bonsoir Laurent !


    Désolé mais cette phrase me choque beaucoup !!! Il faudrait encore prendre des gants envers les personnes qui ont détruit ma vie sexuelle ??? Non je ne suis pas d'accord :cursing::cursing::cursing:

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici message n° 216

  • Bonjour Sebiohazard,


    Ce que tu dois comprendre dans ma phrase qui visiblement n'est pas très claire donc je m'explique


    les circonciseurs ( quels qu'ils soient) ne sont pas en général mal intentionnées. Ils réalisent la circoncision par tradition comme l'explique Biix certes sans prendre de recul c'est à dire sans tenter d'avoir un regard critique sur ce qu'ils font. En Afrique les exciseuses et les circonciseurs ont un rôle important dans la société puisqu'ils permettent aux jeunes de devenir adultes par cette opération. Ils ont très fiers de ce qu'ils font et sont très surpris lorsqu'on pose un regard critique sur cette pratique ( ce que nous faisons toi moi etc).

    Si nous leur parlons avec colère et véhémence et en les accusant de barbarie sans leur faire comprendre que nous avons compris que le rôle qu'ils jouent est important ( faire accéder les jeunes au statut d'adulte) ils vont inévitablement se bloquer et la discussion sera close. Ils continueront de circoncire et d'exciser en toute bonne foi.


    Si par contre nous leur expliquons calmement et avec diplomatie quelles sont les souffrances possibles que leur geste engendre. Si en plus nous leur proposons une alternative à leur geste comme c'est le cas pour les juifs en proposant Brit Shalom à la place de Brit Milah, alors nous aurons beaucoup plus de chances de les faire réfléchir et qu'ils prennent conscience que peut être ce qu'il font n'est pas véritablement une bonne chose pour l'épanouissement sexuel de leur " patient".Que cela engendre beaucoup de souffrance physiques et psychologiques etc

    C'est ce qui est fait actuellement dans certains pays d'Afrique où des femmes et des hommes tentent de convaincre par des explications sur l'engendrement des souffrances multiples par l'excision . Dans bien des cas ils y parviennent en passant ainsi de village en village expliquant calmement et en convainquant qu'il faut abandonner cette pratique car elle est en effet une véritable mutilation sexuelle.


    J'espère avoir réussi à te donner une explication plus claire de ce que je voulais dire et je tiens à te dire qu'en aucun cas je n'ai souhaité provoquer tes:cursing::cursing::cursing:.

    Passe une bonne journée

    Laurent

    • Nouveau

    J'espère avoir réussi à te donner une explication plus claire de ce que je voulais dire et je tiens à te dire qu'en aucun cas je n'ai souhaité provoquer tes.

    Passe une bonne journée

    Bonjour Laurent & merci pour ta réponse 8)


    Oui je comprends mais j'ai de la difficulté à l'accepter... je suis trop dans l'émotion, & je me mets rapidement en colère désolé :huh: savoir que je suis l'exception qui confirme la règle n'est pas très plaisant tu avoueras...


    Passe une bonne journée !

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici message n° 216

    • Nouveau

    les circonciseurs ( quels qu'ils soient) ne sont pas en général mal intentionnées

    Entièrement d'accord avec cette approche Laurent. Je pense que aujourd'hui et notamment en milieu médical, l'immense majorité des circoncisions se font dans le cadre d'une "routine" culturelle bien installée doublée d'une ignorance.

    Cependant, dans les motivations qui en sont historiquement à l'origine, la souffrance ou la déprivation sensorielle (sexuelle) ont fait partie exactement des buts recherchés :


    La cérémonie de certaines tribus de brousse africaine consistant à couper d'un coup sec à la machette le prépuce étiré sur un billot de bois et où le garçon part ensuite 1 semaine dans la forêt tout seul pour se cicatriser : cela est volontairement violent et traumatisant dans le but d'arracher l'enfant à sa sphère affective / sensuelle / maternelle ; et d'exacerber chez lui en "remplacement" le potentiel d'agressivité et de violence ; ce afin d'en faire un homme et surtout un guerrier apte à prendre les armes...


    Concernant la volonté assumée de déprivation sensorielle, dans les 3 religions-cultures qui l'ont imposé (juif, musulman, protestants évangélistes puritains), des déclarations ne laissent aucun doute :

    phrase attribuée à l’imam Al-Razi (XIIIe siècle) :

    « Le gland est très sensible. S’il reste caché dans le prépuce, il fortifie le plaisir lors de l’accouplement. Si le prépuce est coupé, le gland se durcit et le plaisir s’affaiblit. C’est ce qui convient le mieux dans notre loi : réduire le plaisir sans le supprimer totalement, un juste milieu entre l’excès et la négligence [1]. »


    citations de Moise Maimonide, médecin et philosophe juif (XII siecle)

    « Le véritable but, c’est la douleur corporelle à infliger à ce membre …. Car, si, dès la naissance on fait saigner ce membre en lui ôtant sa couverture, il sera indubitablement affaibli. […] En ce qui concerne la circoncision, je pense que l’un de ses objectifs est de limiter les rapports sexuels et d’affaiblir l’organe de la reproduction autant que possible, et de rendre ainsi l’homme modéré...


    citation de John Harvey Kellog (1852-1943 – USA) – Médecin membre de l’Eglise adventiste du Septième jour. - à l'origine de la généralisation de l'acte au XXie :

    «Un remède [contre la masturbation] presque toujours efficace chez les jeunes garçons est la circoncision, particulièrement lorsqu’il y a n’importe quel degré de phimosis. L’opération doit être faite par un chirurgien sans administrer d’anesthésique, car la douleur de courte durée qui accompagne l’opération aura un effet salutaire sur l’esprit, surtout si elle est associée à l’idée de punition"


    Il n'est pas impossible que même de nos jours une petite minorité d'individus, aux positions sociales plus ou moins influentes ; continuent d'avoir parfaitement conscience que l'acte soit une déprivation sensorielle sexuelle ; ce dans le but d'influer sur le destin / le comportement / l'être / l'évolution, du futur homme adulte, dans le sens qu'ils jugent souhaitable et cohérent avec leur propre système de valeur... (notamment étant beaucoup moins sollicités par leurs désirs charnels /libido ; les garçons /ados / hommes se consacreront à autre chose considéré comme plus honorable : la théologie par exemple...)

    Dans ce cas là, ils peuvent parfaitement se considérer "bien intentionnés" au regard de leurs système de valeur et de civilisation.


    je suis désolé, je crois qu'on charge pas mal la discussion initiale de "la restauration de Biix"

    Quand tu es enfant -- on te bousille une partie du mécanisme que la nature (ou Dieu pour les croyants...) avait normalement mis en place pour réussir pleinement une vie sexuelle épanouie -- Et personne ne te dis rien : bonne chance mon grand !

    • Nouveau

    Il n'est pas impossible que même de nos jours une petite minorité d'individus, aux positions sociales plus ou moins influentes ; continuent d'avoir parfaitement conscience que l'acte soit une déprivation sensorielle sexuelle ; ce dans le but d'influer sur le destin / le comportement / l'être / l'évolution, du futur homme adulte, dans le sens qu'ils jugent souhaitable et cohérent avec leur propre système de valeur... (notamment étant beaucoup moins sollicités par leurs désirs charnels /libido ; les garçons /ados / hommes se consacreront à autre chose considéré comme plus honorable : la théologie par exemple...)

    C'est exactement ce que m'a fait comprendre un juif après une discussion sur le sujet de la circoncision !!! Quelle horreur !!! ||||||

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici message n° 216