La restauration du prépuce de Bech

  • Comme durant la restauration initiale. J'ai une bonne couverture après avoir enlevé les appareils et après une nuit sans étirement, je suis à peu près à CI-7 (ou pas loin).


    Maintenant, il fait moins chaud qu'en septembre et encore plus qu'en juillet-aout. Donc, ça favorise la couverture. Il faudra voir à partir de juin prochain ce que ça donnera pour vraiment comparer.


    Par rapport à ce que tu dis de la tienne, j'ai la peau épaisse. Dé étirements (tractions) avec le TLC + poids de 500 g donnent juste après quand on l'enlève une extrémité de prépuce serrée. Avec le DTR, le pli du prépuce est plus large avec des boursouflures.

  • Je continue ma reprise de restauration. Mais presque entièrement avec le TLC-X.


    Puisque OCP66C4 l'utilise à la fois en traction et en dual tension, j'ai essayé de faire pareil.
    Simplement, je n'ai pas trop confiance d'enrouler la sangle autour d'une jambe. Donc, je la met à l'épaule en bandoulière.


    Déjà, le TLC-X tient mieux s'il est utilisé aussi en traction, plutôt que seulement en dual tension. Pour le DTR, c'est l'inverse. La différence tient à la forme des pièces : 2 cônes emboités pour le TLC.


    Par contre, nouveau problème : L'attache de la sangle étant très près de la tige, celle-ci ne reste pas indéfiniment dans l'axe et l'écrou de blocage du poussoir finit par sortir de son logement, ce qui restreint beaucoup le dual tension.


    Toutefois, avec mon TLC-X, j'ai 3 accessoires dont je n'avais pas encore compris l'utilité : les TLC select.


    Il s'agit de pièces constituées à la base par un cylindre qui se prolonge vers le haut par un cône. Avec mon TLC-X, j'en ai reçu trois avec les cylindres de hauteur différente.


    Si on emboite ces cylindres entre le poussoir du TLC-X et le cône interne, puis on met le TLC-X ainsi configuré, le gland est poussé vers l'intérieur sans avoir à bloquer la tige avec le système d'écrou.
    De cette manière, le TLC-X peut tenir des heures.


    Si on met beaucoup de disques, le TLC-X risque d'être plus difficile à mettre. J'ai eu aussi le pli du prépuce légèrement entamé.


    C'est moins facile d'enfiler le TLC-X avec le poussoir déjà enfoncé. Donc, en fait, je suis sur une pression du gland moindre qu'avec l'écrou tant qu'il est dans son logement. Peut être qu'il faudrait combiner les cylindres et l'écrou.

  • Bonjour Bech,


    Je salue tes astuces mises en oeuvre là.


    Je voudrais juste préciser 2/3 petites choses quand même. J'utilise la sangle 1 jour sur 4 seulement d'une manière générale et aussi tout dépend de mon activité de la journée.


    Je comprends que tu ais "peur" pour les phlébites alors effectivement, je mets maintenant en oeuvre une accroche autour de la cheville directement, c'est plus bas et sans risques et moins gênant. Mais la façon que tu utilises est bonne aussi, tout est une question de confort.


    Sinon les 3 quarts du temps je reste en DT mais j'ai une excellente accroche avec le TLC-X due notamment à l'entretien QUOTIDIEN :


    Restauration d'OCP66C4


    Voir message N°372


    ----


    En dégraissant le cône de rétention il tient à la route de façon continue rien ne part. Si on a une peau grasse et que le cône est lubrifié il est clair que le maintient ne sera pas bon. Il faut bien laver et sécher son matériel ainsi que la peau du prépuce interne/externe tous les matins avant la mise en place du TLC-X


    Chez moi après de gros mouvements il peut partiellement bouger et mal se positionner dans ce cas un replacement est nécessaire, rien de grave mais toujours sec il doit être ! (le cône R)


    Idem quand tu vas au WC, je tiens le TLC-X dans ma main et l'autre pour uriner. Mais il ne faut pas laisser les dernières gouttes sur le méat et essuyer avec un papier hygiénique car trop d'humidité peut remonter dans le prépuce et sortir vers le cône de rétention, ainsi mouillé, il perdra son adhérence.


    Question : Pourquoi ton cône interne est tacheté de Brun ?

  • J'attribue ça à l'usure du matériau.


    A priori, il y a des défauts de surface, genre de minuscules fentes dans le cone interne. Pas vraiment visibles. Mais des saletés peuvent s'être incrustées au point qu'un lavage à la brosse à dent mécanique ne suffit plus pour nettoyer ça.


    Peut être qu'il restait des traces de sueur ou d'urine durant une longue période de non utilisation. Mon TLC a quand même 4 ans.

  • Dans ma réponse du 27 mars dernier, j'ai proposé à kali un accessoire qu'on n'avait pas encore essayé pour étirer la peau du pénis sans celle du scrotum.


    Comme ça m'intéressait de trouver un meilleur moyen de traction avec le TLC, et que ce genre d'accessoire n'est pas trop cher, j'ai choisi de m'en payer un.


    Sur le site du fabricant indiqué par le fabricant du TLC, on trouve 2 modèles à respectivement 29,99 € et à 39,99 € soit autour de 25,50 € pour le moins cher.
    Le problème est qu'il y a 40 $ (34 €) de frais de port :cursing::cursing::cursing::cursing::cursing:


    Donc, j'ai cherché sur un site francophone qui m'a déjà servi pour acheter de vieux livres, un passe vue de diapositives et même un appareil photo.


    J'ai eu l'appareil (neuf) pour 27,63 € + 5,89 € de port, soit 33,52 €.


    Bon, même si ça vient de France (département 57), il aura quand même mis 10 jours pour arriver à un point relais proche de chez moi.


    La partie utile de l'appareil est sur la première photo. Du système en plastique dans lequel on enfile le pénis part 2 tiges dont on peut faire varier la longueur sur un amplitude de 2 cm en vissant ou dévissant (sur la photo, j'ai vissé au maximum d'un coté et dévissé de l'autre). Ces premières tiges peuvent être prolongées par une ou deux autres tiges. Pour ça, dans le modèle acheté, il y a 2 tiges vissantes de 5 cm de long et deux de 3 cm de long. Dans le modèle à 10 $ de plus, il y a 4 tiges de 5 cm et 4 tiges de 3 cm.
    Au bout des tiges, on emboite une autre pièce en plastique qui tombe facilement si on ne met pas du scotch.


    Et donc on enfile ça sur le pénis, on rajoute le TLC-X (ou Tugger, ça irait aussi) et le seul problème, c'est qu'il n'y a pas de goupille ou autre élément pour fixer le bout du TLC au bout de l'extendeur.
    Alors j'ai fait ça avec un bout de file électrique rigide, mais c'est cette fixation qui prend le plus de temps à faire ou à défaire.


    Une fois en place, il vaut mieux diriger le pénis vers le haut pour que ça ne gêne pas la marche. Quoique pénis sur le coté, ça va aussi tant qu'il ne retombe pas. Le 3 dernières photos montrent ce que ça donne avec un jean. La première pénis vers le haut, les 2 suivantes sur le coté.


    A l'utilisation, le TLC-X tient très bien. Toutefois, j'enlevais l'appareillage au bout de 2 H à cause de la pression sur le gland. Hé oui, on peut faire des tractions et du dual tension en même temps.

  • Dans ma réponse du 27 mars dernier, j'ai proposé à kali un accessoire qu'on n'avait pas encore essayé pour étirer la peau du pénis sans celle du scrotum.


    Comme ça m'intéressait de trouver un meilleur moyen de traction avec le TLC, et que ce genre d'accessoire n'est pas trop cher, j'ai choisi de m'en payer un.


    Salut Bech,


    Bravo pour tes initiatives et ta créativité, tu es toujours en train de tester de nouvelles façons d'étirer.


    Portes tu toujours ce dernier accessoire ? Je le trouve un peu imposant mais tu nous diras s'il apporte de meilleurs résultats.

  • Pour cet appareil, au lieu d'y fixer le TLC avec un morceau de fil électrique rigide, j'ai trouvé qu'un boulon à tête large et un écrou sont beaucoup plus rapides à mettre et à enlever (quelques secondes chaque fois).


    Avec ce système de fixation d'un TLC, il vaut mieux éviter les érections, sinon, le pénis se trouve étranglé à la base :cursing:
    A part ça, à domicile par grosse chaleur c'est une alternative intéressante à la traction par une bouteille d'eau d'un demi litre qui nécessite de garder le pénis vertical et donc limite les possibilités pour s'asseoir. Avec cet appareil, (habillé en conséquence pour les grosses chaleurs :D ) le pénis horizontal est possible, ce qui permet d'utiliser un fauteuil.


    Néanmoins, pour l'extérieur en short, revenir au DTR est plus pratique et donc, c'est le DTR que j'ai utilisé le plus ces derniers mois. Après avoir commencé avec la tige de ' pouces (10 cm), j'ai longtemps utilisé celle de 5 pouces (12,5 cm) et je suis passé cet été à la 6 pouces (15 cm).

  • Je continue jusqu'à l'été ou l'automne prochain. Pas toujours aussi intensivement que les premières années, surtout en plein été, mais j'en fais tous les jours.


    Pour l'index de couverture, ça dépend de la température, mais à 20 °C, j'atteins le CI-8 au repos avec un très bel aspect.Et en été, à part dehors en plein soleil, je pouvais rester partiellement calotté.


    En rentrant de vacances pas mal la bourre (pour prendre un premier bus me rapprochant de la gare), jai oublié mon DTR par terre à 1 m du sac à dos. Donc, jusqu'à 3 jours avant noël, ce sera uniquement restauration au TLC.


    Hors de chez moi, Je l'utilise avec le pénis extender (pression modérée sur le gland + traction modérée). mais au bout de quelques heures (typiquement en début d'après midi en commençant à le mettre vers 7 H 10), la pression du gland fait un peu mal, donc je l'enlève quitte à le remettre 2 ou 3 H après.


    Chez moi, c'est plutôt traction (ou dual tension) avec la bouteille d'eau de 500 g attachée au TLC.


    Pour le penis extender et la fixation du TLC-X dessus, j'ai remplacé le bout de fil par un ensemble boulon et écrou qui se révèle assez pratique (rapide à mettre et enlever).


    J'ai récemment mis à jour mon site pour les rubriques

    - ma restauration en détail

    - matériel utilisé

    avec des photos du penis extender et de son utilisation.

  • Ça faisait un bon bout de temps que je n'avais plus parlé de ma restauration ici.


    Par rapport aux derniers essais avec le TLC-X, je les ai plus ou moins rapidement abandonnés.


    Pour les spacers, ça peut éventuellement suppléer au déserrage de la vis du TLC-X, mais je les préférerai d'un diamètre inférieur et je ne les ai pas utilisés longtemps.


    Pour le pénis extender, il prend quand même de la place sous un jean, et si on vient à avoir une érection avec ça, ça peut blesser le gland qui se trouve à l'étroit. De plus, à cause des trous, la pièce en plastique à l'avant du pénis extender se fend facilement. Je l'ai renforcée avec de la colle époxy.


    Mais donc, après quelques temps à essayer ces deux systèmes, je suis revenu sur du plus classique : le DTR dans la journée (le seul de mes 2 appareils qui tient bien) et le TLC-X en traction avec un poids et un peu en dual tension (si le vissage de la tige ne se défait pas) quand je suis chez moi.


    Néanmoins, c'est une restauration moins active qu'avant mon arrêt de juillet 2016. En particulier, je supporte beaucoup moins le DTR (douleurs sur le gland après une ou deux heures), ce qui fait que durant une journée de travail, je restaure beaucoup moins qu'avant. Je suis aussi moins actif pour restaurer chez moi.


    Et pour les résultats, c'est à l'avenant. Je suis à CI-8 à 20 °C, mais lors d'une érection, je suis entièrement décalotté et je ne sais pas quelle couverture j'aurai l'été prochain en plein soleil sur les plages naturistes.


    Donc, j'y pensais depuis longtemps mais l'idée d'arrêter ma restauration l'été prochain (en septembre 2017, j'ai rempilé pour un ou 2 ans), m'avait fait hésiter à acheter un nouvel appareil. Mais finalement, c'est fait. Je vais tester la restauration au moyen d'air comprimé.


    L'idée est de faire du dual tension sans qu'on ait un truc dur qui pousse le gland et qui fasse mal au bout de quelques heures.


    J'avais 3 possibilités de matériel :

    - l'HyperRestore (qui existe en 2 modèles, avec ou sans ballon)

    - l'extension air du DTR (qui a existé aussi dans les 2 modèles, mais à présent, la formule ballon n'est plus vendue).


    La solution de rajouter des éléments au DTR lorsqu'on a déjà un DTR est la moins chère,

    (prévoir tout de même 2 fois le prix annoncé à cause des frais de port) mais certains truc comme gonfler à la bouche et avoir juste une pince à bloc de papier pour écraser le tuyau et empêcher de dégonfler, c'est minimaliste comme solution.


    Dont, j'ai préféré acheter l'hyperRestore qui a une valve pour empêcher l'air de sortir.

    Il y a 2 modèles :

    - celui avec un ballon qu'un gonfle et qui pousse l'intérieur du prépuce et le gland

    - celui sans ballon ou on colle du sparadrap étance à la sortie de l'urètre.


    Pour mes essais (et bien qu'ils conseillent le direct air pour les restaurations avancées), j'ai préféré acheter le modèle avec ballon.


    Prix port compris, comme l'autre modèle : 88,50 $


    Le paiement passant par Paypal, j'avais la possibilité de payer paypal en euros ou de payer en dollars avec ma banque, ce que j'ai préféré tenter.


    Paiement en euros convertis en dollars par Pay pal : 81,06 €

    Paiement en dollars avec ma banque : 78,33 € + 1,52 € de frais de change soit 79,85 €


    Astuce à connaitre si on commande dans une autre monnaie, mais ça doit dépendre de sa banque. Leur site parle de 2 ou 3 semaines de délai pour la réception.

  • mais lors d'une érection, je suis entièrement décalotté et je ne sais pas quelle couverture j'aurai l'été prochain en plein soleil sur les plages naturistes.

    Attention les coups de soleil sur le gland :D

    :cursing::cursing::cursing: La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici

    Mise en place du manchon en vidéo ici

  • J'ai fait de nombreux essais. En montant le ballon exactement comme sur les images du site, le ballon, se dégonfle en moins d'une minute.


    En poussant un peu plus le ballon vers l'extérieur de manière à ce que son extrémité soit coincée dans le cylindre du cône interne, ou en utilisant d'autres élastiques plus courts et plus larges que ceux fournis, j'arrive à un dégonflage plus lent, mais au bout de 10 minutes, il reste peut être 10 % du volume d'air initial dans le ballon.


    Il ne semble pas y avoir de problème pour la valve et comme ils préconisent de la mouiller pour une meilleure étanchéité, je l'ai fait sans mesurer de changement.


    Bref, si on choisit ce genre d'appareil de restauration dans l'espoir de le porter des heures sans qu'un poussoir qui ferait mal incite à une pause, c'est raté :cursing:;(


    A présent j'attends une réaction du fabricant pour le lui renvoyer afin d'avoir le remboursement. A ce moment là, il sera toujours temps de décider si je teste l'autre modèle "direct air", sans ballon et avec un sparadrap étanche pour boucher l'arrivée d'air dans l'urètre. :huh:


    Seul point positif pour l'instant de cette expérience, l'idée de mouiller le ballon et le gland avant de mettre l'appareil. Ça rend la pose plus confortable et cette astuce fonctionne aussi avec le DTR et probablement le TLC-X utilisé en dual tension.