Nouveau sur le forum

  • Je serai curieux de comprendre d'ou vienne les anneaux que tu as, on dirait à chaque fois une forte extension d'épiderme à travers le temps.


    Causé probablement par ta méthode de restauration. Mais dit moi, quel est finalement ton objectif final dans ta restauration ? Es tu pleinement satisfait aujourd'hui ?


    Y-a-t-il des choses que tu aimerais ou que tu regrettes ?

  • c’est tout simplement des plis de peau, il y a aussi l’empreinte du dtr qui est encore fraîche, car il était frais enlevé, ou presque pour la photo.


    Y’a qqc que je regrette, c’est de ne pas avoir commencé avant


    Extra ! J'ai exactement la même conclusion dans mon témoignage pour DaC. J'ai rapporté exactement cette même sensation.

    Je pense ne pas être surprit du résultat si je faisais un sondage avec les restaurateurs, une très très grande majorité serait certainement satisfaite et tous ou presque (excepté les plus jeunes) regréeraient de ne pas l'avoir fait avant. A coup sur !

  • Bienvenu sur le forum martin-43


    Tout d'abord même si ton premier message répond à certaines question, je te propose comme à tous les autres de remplir une fiche dans le sujet Vous ... Mais en résumé


    15 ans déjà qu'on parlait de restauration du prépuce en amérique du nord !


    Pour les technique de taping, il y en a plusieurs. Si c'est le T taping, c'est effectivement compliqué, mais tant qu'il n'existait pas au moins le TLC-Tugger, il fallait bien faire autrement.

    Mais d'autres techniques plutôt pour le début de restauration (cross-taping et ring-taping (voire o-ring-taping)) sont simples. C'est d'ailleurs la technique du cross-taping qui m'a incité à tenter l'expérience en janvier 2013.


    Pour l'indice de couverture à partir des photos, que tu as réussi à mettre, je dirai sans ambiguité CI-7.


    Par rapport aux appareils, idéalement, je préconiserai le DTR au début, parce qu'il tient bien et est efficace et un TLC (X ou Tugger) pour les finitions, notamment une meilleure fermeture de l'extrémité du prépuce.


    Ensuite, on fait ce qu'on peut. Pour ma part, c'est plutôt DTR hors de chez moi et de temps en temps traction avec le TLC chez moi.

  • pour ma part, la restauration est uniquement basée sur le TLCX avec ses variantes afin de garantir justement un prépuce conique.


    Il est vrai que la première année il a fallu trouver des méthodes d'accroche plus résistantes avec le tlcx mais jai aussi compris que le lavage et séchage du matériel faisait beaucoup.

    Il faut dire que le soin tout particulier de la muqueuse du pénis est important aussi et joue un rôle essentiel a l'accroche du cône de maintien.

  • Pour avoir été avec 3 différents TLC tugger, leur utilisation demande plus de manipulation, car les pièces sont séparées, contrairement au DTR que tout se tient ensemble. J’ai dû aussi modifier le cône transparent, cad couper 5 mm de sa base, pour qu’il ne dépasse pas un coup installé et qu’un légère pression fasse que tout lâche.... et jamais au bon moment