Circoncis à 2 ans et demie après des infections, il en a une autre 10 jours après

    • Nouveau

    Quelques messages et questions d'une maman au sujet de la circoncision de son fils


    02 Nov 2018


    Mon fils de 2ans et demi à était circoncis le 25 octobre à cause d'un phymosis serré et infection urinaire à répétition.

    Après l'opération sa allait à peu près. Le chirurgien nous a rien prescrit juste eau et savon le soir sous la douche et nous a dit de lui mettre des pantalons larges. Depuis lundi il a mal à son gland sa fais des croûtes comme si son gland était blesser a cause du frottement et cela forme aussi une croute au niveau de l urete et hurle de douleur en faisant pipi et saigne. J'ai pris la décision de lui mettre de la vaseline car il souffrait beaucoup et refuser daller au toilette depuis il ne saigne plus. Mais dès que j'arrête la vaseline cela recommence. J'ai besoin d'aide mon chirurgien ma dit faut laisser sans rien ! Je suis perdu !


    04 Nov 2018 matin


    J'ai vue mon médecin généraliste qui ma dit que c'était pas infecté, mais qu'effectivement son gland est blesser du au frottement. Elle me conseil de retourné voir le chirurgien mais j'ai 6 heures de routes pour y aller. Il se plaind plus de douleur c'est déjà une bonne chose. J'irais lundi au urgence pédiatrique pour avoir des conseils.


    04 Nov 2018 soir


    Bonsoir, cette aprem j'ai été au urgence pédiatrique car je trouvais que c'était très gonflé et rouge. Le verdict est tombé il a une grosse infection 10 jours d'antibiotiques et 10 jours de dakin 3 fois par jours. Je doit y retourné dans 10jours.


    J'espère que sa ira vite mieux....

  • Message de OCP66C4 ().

    Ce message a été supprimé par caillou ().
    • Nouveau

    En effet.

    Mais tant qu'on ne s'est pas intéressé au problème, beaucoup ne savent pas grand-chose.

    Mine de rien, sur ce forum (et à Droit Au Corps aussi), on est quelques uns à être devenus des spécialistes du prépuce.


    Voila ce que je lui ai répondu.


    Bon, c'est clair que des infections urinaires, il faut soigner ça. Mais je suis effaré de lire la suite.

    Un phimosis serré à 2 ans et demie, quoi de plus normal ? Il y a quand même des jeunes de 14 à 16 ans qui commencent à apprendre à décalotter avec quelques millimètres d'ouverture du prépuce.

    Et pour l'infection urinaire, en 2018, il n'y aurait pas de médicaments compatibles avec de jeunes enfants pour soigner ça ?

    J'ai l'impression de revenir quelques 50 ans en arrière où moi aussi, pour de simples douleurs au moment d'uriner, j'ai été circoncis au lieu d'être soigné avec des médicaments.

    Après une circoncision, un gland qui n'avait jamais été décalotté est très sensible. Même des adolescents intacts trouvent quelquefois leur gland trop sensible alors à plus forte raison pour un enfant si jeune.

    Le mieux était de laisser sécher à l'air libre sans rien qui vienne à frotter dessus, mais l'idée de la gaze est pas mal (on m'en avait mis aussi), simplement, la gaze risque de se coller au gland d'où quelques douleurs pour la remplacer.

    6 heures de route pour aller voir le chirurgien ? Ça doit faire au moins 300 km.

    Si c'est en Afrique ou en Guyane, je ne connais pas les possibilités de soin dans ces endroits, mais en Europe francophone, il y a quand même des possibilités dans les 50 à 100 km autour (voire plus près pour ceux qui habitent dans une ville moyenne ou grande).


    Mais finalement, une dizaine de jours après la circoncision, il y a de nouveau une infection. Comme il y en avait avant, je n'en suis pas spécialement surpris.

    Donc, on se décide à lui donner des médicaments pour soigner l'infection (ou à recommencer à le faire).

    Mais du coup, la circoncision n'aura pas servi à grand-chose. Enfin, ça dépend pour qui. Entre ce qu'auront touché la clinique et le chirurgien, il y en a au moins pour quelques centaines d'euros.

    • Nouveau

    Ce sujet me concerne particulièrement puisque ça été la raison de ma circoncision : une infection balano-posthite sur fond d'un soi disant phimosis. Impossible de savoir donc si c'était un phimosis "véritable" qui n'aurait jamais décalotté même 20 ans aprés, ou si c'était tout simplement un phimosis normal chez un enfant de 3 ans.


    Ce que je ne comprend pas, c'est que à l'ère de l'implantation du coeur artificiel et de toutes les prouesses médicales technologiques modernes, on en est encore à traiter l'infection urinaire par l'amputation -- la branche de la médecine qu'on appelle l'urologie n'a t'elle fait aucun progrés, aucune recherche depuis 50 ans ?


    je suis donc très intéressé pour avoir des témoignages ou des contacts de docteurs ou d'urologues qui on su traiter des ""infections urinaires"" (et s'agit t-il de balanites ou balano posthites ?) à "répétition" AVEC phimosis chez le petit enfant = impossibilité de décalotter ; SANS RECOURS à la mutilation


    Est ce que ça existe ?

    Quand tu es enfant -- on te bousille une partie du mécanisme que la nature (ou Dieu pour les croyants...) avait normalement mis en place pour réussir pleinement une vie sexuelle épanouie -- Et personne ne te dis rien : bonne chance mon grand !

    • Nouveau

    Je ne crois pas qu’il faille poser la question à un urologue mais plutôt à des médecins : pédiatres, généralistes...


    J’ai posé la question dernièrement à à dermatologue qui a fini par me dire que lui aussi avait été circoncis. Il lui arrive d’envoyer des enfants ou des adultes avec récidive vers un urologue qui prescrit systématiquement la circoncision.


    Remarque : il n’avait aucune idée de l’âge moyen du des cas Lautage du petit garçon.

    • Nouveau

    Il lui arrive d’envoyer des enfants ou des adultes avec récidive vers un urologue qui prescrit systématiquement la circoncision.

    Évidemment lorsqu'on a subi une mutilation on veut la faire subir aux autres...

    La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici

    • Nouveau

    Il semble plutôt ne pas avoir conscience de ce qu’il a perdu.

    et oui c'est du grand classique. J'ai été tellement bassiné d'abord par ma mère sur le fait qu'on m'avait enlevé un petit bout de peau (pas grave!) puis par les toubibs dans la foulée comme quoi ""tout est dans la tête"", que j'ai attendu d'avoir 40 ans avant que ça fasse "tilt" et quand j'ai découvert que avec le petit bout de peau était parti aussi quelques milliers de terminaisons nerveuses érogènes spécialisées; là j'ai compris... et alors j'ai pu comprendre aussi la raison fondamentale de la supériorité d'intensité de jouissance des garçons que j'avais cotoyé....


    ça me rappelle l'histoire de cette femme africaine excisée qui s'installe à New York et qui découvre à 40 ans comment une femme jouit vraiment et qu'est ce que c'est une jouissance "normale" ... elle en a fait une dépression trés grave puis a écrit un bouquin il me semble


    la plupart des hommes circoncis (tout aussi intellectuels, haut placés, ..) qu'ils soient, et hétérosexuels (n'ayant jamais été confrontés à la sexualité d'autres hommes "intacts" ou n'ayant jamais visualisé de "porno" d'hommes intacts... n'ont aucun moyen de discerner quelle peut être l'intensité et la qualité ""normale"" du plaisir sexuel avec un sexe intact... Ils croient donc que ce qu'ils vivent est parfaitement normal...


    Tout comme un enfant qui serait né sans la capacité de voir en couleur , croirait que tout le monde voit en noir et blanc comme lui... il ne peut pas imaginer ce que c'est de voir en couleur...


    En plus lorsque vous ajoutez le double tabou sexuel et religieux et qui écrase tout ... la ré-itération de la circoncision aujourd'hui est trés largement une profonde affaire d'ignorance la plus élémentaire.... je suis sûr que si on avait la capacité de faire passer le message de DAC et la vérité sur tout ça, en Arabe et dans les langues africaines, auprés de centaines de millions de personnes, on pourrait être très étonné du résultat ... la remise en cause pourrait être plus rapide qu'on l'imagine même dans ces civilisations là...

    Quand tu es enfant -- on te bousille une partie du mécanisme que la nature (ou Dieu pour les croyants...) avait normalement mis en place pour réussir pleinement une vie sexuelle épanouie -- Et personne ne te dis rien : bonne chance mon grand !