Messages de caillou


    Sans être connecté à Facebook, je récupère seulement ça à partir du lien que tu as donné (même chose qu'il y a 2 ou 3 heures) :


    Cette publication a été supprimée ou ne peut pas être chargée.

    Oui, MHBN a dûr se rendre compte de son mauvais style et a supprimé la discussion, peu flateuse pour lui.
    En attendant, il m'a bloqué personnellement et banni du groupe pour 48 heures, ce qui m'amuse.

    - Comment ça ??? Moi siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :cursing: :cursing: :cursing: je souffre assez pour entendre une chose pareil !!!

    Tu sais, on prend ce qui vient, évidemment. De toute façon, nous n'avons que peu d'influence là dessus.
    Mais quand il s'agit de s'engager pour ou contre un truc, on peut choisir de vouloir une loi, quitte à supporter le backlash que notamment l'avortement subit régulièrement.
    On peut aussi choisir d’œuvrer pour une évolution des pratiques, jusqu'à ce que la loi devienne évidente et soit votée.
    Il me semble actuellement illusoire de penser qu'une loi arrivera, au moins en France.
    On a vu ce que ça a donné en Allemagne : on n'a pas seulement légalisé les circoncision religieuses qui étaient tolérées avant. On a été beaucoup plus loin. Toute circoncision, quelque soit le motif des parents est autorisée. On a donc opéré une régression. Avant, théoriquement c'était coups et blessures, maintenant c'est queue dalle.

    Voir les scrrenshots, ci-dessous.
    Voici le fil en question sur facebook: https://www.facebook.com/group…malink/10156525975832884/


    MHBN s'attaque maintenant à ouvertement à DroitAuCorps et à ma personne, comme à l'accoutumée, quand quelqu'un résiste à ses aspirations.
    Le fait est que j'ai poliment refusé que mon nom (en tant que co-Président de DAC) soit cité comme co-signataire dans un courrier que MHBN destinait aux urologues.
    Je me suis donné le mal d'expliquer dans le groupe Tous contre la circoncision, sur facebook, les tenant et aboutissants de ma décision.
    MHBN censure mes posts et les supprime, afin d'avoir le dernier mot. Soit. Entre temps il se répond lui même, en 8 posts successifs.


    Ce Monsieur est infréquentable et je suis un des derniers à le comprendre, après avoir été mis en garde plusieurs fois , depuis longtemps.
    J'ai exposé que l'affrontement et le rapport de forces ne font pas partie de l'ADN (comme on dit) de DroitAuCorps, que le monde est vaste, et que nous ne pouvons tous pas partager la même vision et manière de faire. Dommage pour la peine, il m'a censuré et me traite de « petit fasciste », pour arrondir son oeuvre. Entre temps il a supprimé ce qualificatif.
    Il prétends que je ne suis pas membre, or je le suis toujours. Il réfute la suppression de mes posts, ce qui ne m'arrive jamais, ailleurs.
    Décidément, toute adversité lui devient rapidement insupportable.


    Nous ne sommes pas contre une loi interdisant la circoncision non-thérapeutique, mais nous pensons que le préalable est le changement de mentalités et un abandon successif de cette pratique. Rappelez vous simplement l'avortement. Combien d'années il a fallu pour que la pratique passe dans une loi ? Notre vrai problème ce sont les circoncisions médicales, moins que la religion, bien qu'il y ait une zone de recouvrement (circoncisions de complaisance).


    Chacun son truc, n'est ce pas ? Chacun sa façon de penser et d'agir. Mais, je continue à penser qu'il faut se tenir à l'écart de ce genre de personnage et prends donc la liberté de poser des limites à quelqu'un d'envahissant, qui se met à insulter, quand les choses ne vont pas à sa guise.


    Tout ceci à titre d'explication, pourquoi à un moment donnée, trop ça devient trop.


    Je sais que son éviction a pu heurter certains membres. Mais je sais aussi que certains membres (du tout début) n'interviennent plus, à cause notamment (mais pas que) de la présence de MHBN.


    J'appelle de mes vœux que ce forum soit un lieu sécurisé d'échange entre circoncis, malheureux de leur état, plus qu'un lieu de militantisme ou de publication de théories et et de résultats fumeux de recherches sans réel fondement scientifique, sauf évidemment les expériences personnelles des uns et des autres.


    bien à vous !


    Guy

    Ces derniers temps, un certain nombre de dirigeants de ce forum constatent une dérive vers de l'action publique (pétition et autres).
    Je rappelle que ce forum est un lieu sécurisé (safe, comme on dit) d'hommes et de femmes affecté(s)s par la circoncision.
    L'état d'esprit dans lequel nous désirons œuvrer est celui décrit dans la vision de Droitaucorps :


    Je n'ignore pas qu'elle ne convient pas à tout le monde. Ceci dit, le monde est vaste. Inutile de vouloir imposer à ce forum une destinée qui n'est pas compatible avec sa vocation.
    Ce sont les dirigeants de ce forum qui décident dans quelles limites ils assument et tolèrent les débats qui y ont lieu.

    De penser que des mères se vengent est d'une grande ineptie.
    Je ne peux y voir qu'une projection de violences subies. Cette démarche n'est pas productive.



    Les mêmes raisons mènent aux mêmes conséquences et les rationalisations sont identiques.
    Les bonnes intentions œuvrent dans le même sens.
    Mais, leur prêter des intentions malicieuses est une projection.


    Ce fil de discussion est clos.
    Je rappelle que ce forum est avant tout un lieu d'échanges tourné vers les hommes meurtris, qui y trouveront des complices en destin.
    Il na pas pour vocation d'être un forum politique et il n'est pas tourné vers l'action sur le monde extérieur.
    Il y a d'autres lieux pour cela.


    Constatant un déplacement des centres d'intérêts traités dans ce forum, je me permets cette mise au point.

    Citation

    Il nous paraissait important d'amorcer un processus de prise en charge, même si cela était très tardif. Cependant, cette prise en charge, ne nous semblait envisageable qu'à la condition d'un travail de réinvestissement affectif de l'enfant par ses parents. Il était évident, à travers le " A quoi bon ?" désabusé des parents à notre question sur la non circoncision de l'enfant, qu'ils n'avaient pas investi, au plan affectif, cet être étrange qui renvoie une image difforme, aux antipodes de celle de l'enfant désiré. Il nous est apparu que la circoncision de Hamid pouvait valablement "réinjecter" dans cet enfant une dose de "normalité" dont l'absence alimentait la douleur de la blessure narcissique des parents. Elle lui restituerait, par ailleurs, une identité de sujet, sexué de surcroît, à travers laquelle il pouvait enfin entrer en interaction avec les autres. Comme elle lui ouvrait et à ses parents des possibles jamais envisagés auparavant. Hamid a été circoncis, ce fut l'occasion d'une petite fête. Ce fut aussi l'occasion pour le père de nous exprimer toute sa culpabilité de n'avoir pas circoncis son fils. Personne des parents n'était dupe quant à l'innocuité de la circoncision sur le pronostic de la maladie de Hamid.


    J'ai arrêté de lire à cet instant. L'auteur devrait se faire soigner.

    Pour ce qui est de l'Afrique, je pense que les Occidentaux sont fautifs et ma conviction profonde est que l'on utilise la population Africaine comme des rats de laboratoire ! J'en ai conscience aujourd'hui, ça m'attriste au plus haut point.



    C'est bien ce qui est en train de se passer. Et c'est triste à mourir.
    Le retour de baton sera terrible. S'il y en a un.

    Si c'est le cas, en quoi en parler poserait-il problème ? On dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse, mais si c'est la vérité...

    La vérité c'est que certains allumés, je veux dire des orthodoxes de type Shabbath-Lubavitch pratiquent toujours la metzizah Bpeh (le Mohel suce le pénis juste circoncis) avec les infections au herpes que l'on connaît à cette pratique; ça on doit pouvoir le dire. Mais dénoncer des minorités porte le risque que ce soit compris comme un « pars pro toto », une généralisation sur tous les juifs.


    Nous nous devons devons d'être précis et exacts dans ce que nous disons et écrivons.
    C'est inutile de faciliter la tâche de ces tarés, qui se font un malin plaisir de prendre l'ascendant moral en taxant d'antisémitisme ceux qui critiquent certaines pratiques.


    Gardons à notre avantage que la vraie position morale c'est celle des Droit de l'Homme, la nôtre.
    Et ayons toujours à l'esprit que nous n'avons pas que nos détracteurs en face, mais la grande masse des indécis qui ne nous suivra que si nous avons une posture droite, dure sur le contenu, mais inattaquable sur la forme.



    Attention par rapport à l'antisémitisme (ou au racisme) de ne pas tomber dans l'excès inverse.

    Toute prudence à l'esprit, on n'est pas pour autant obligé de s'aplatir devant le danger de cette infâme atttaque.
    Le grand public sait faire la part des choses et le reproche d'antisémitisme est parfois brandi par certains simplement comme outil pour faire taire.


    Par contre, toute erreur est bien pratique pour détruire à jamais une réputation et nous rendre infréquentable pour des alliés ou des interlocuteurs officiels.



    Et le vrai antisémitisme existe. Il se cache par exemple derrière cette vidéo, dont la prétention de s'engager contre la circoncision n'est qu'un cache sexe pour une haine clairement exprimée et ce dès le début.


    À nous de créer le contraste et de nous tenir à l'écart des vrais antisémites.



    l'accusation non fondée d'antisémitisme peut effrayer certaines personnes et les brider dans leur action

    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. À chacun sa zone de confort et son courage de s'exposer à ce reproche.



    Je pense qu'il faut rester irreprochable dans nos messages, dans les alliances pratiquées et dans les contenus utilisés ou relayés.


    Déjà que tout n'est pas bon à prendre, mais il me semble absolumment nécessaire de rester bien à l'écart de ce genre de productions, si on ne veut pas, à la fin, être le seul à croie d'avoir raison, sans que personne n'écoute plus nos messages.


    Le débat sur le religieux est le grand piège. Nous n'avons même pas besoin d'aller sur ce terrain. Nos arguments d'empathie, de respect de l'humain et de sa sexualité sont bien plus puissants que des lubies religieuses ou même leur négation.

    En ce qui concerne la France, je pense que ces pratiques doivent être très minoritaire

    Merci de la précison. En effet, les pratiques décrites plus haut sont minoritaires, même chez les juifs américains. A ne pas généraliser donc, ce que tu as soigneusement évité. Merci.


    Je pense que l'on a déjà bien à faire en informant le public que la circoncision est, selon Ed Wallerstein, und solution en recherche d'un problème.


    J'ai des chiffres pour l'Allemagne: 45000 circoncsision, dont 17.000 musulmanes et 100 juives.
    Nous avons donc assez à faire avec les circoncisions médicales, avant d'espérer de faire cesser ces circoncisions culturelles, pour enfin espérer que les circoncisions rituelles cessent également.


    Tout cela n'empêche évidemment pas de dénoncer le fond religieux de toutes les circoncisions, qui sont le refoulement de la sexualité et une certaine idée de la pureté, qui ont trouvé leur chemin et se sont agrippés au monde médical, en redéfinissant depuis 150 ans les bénéfices supposés de ce geste, jusqu'au combat contre le SIDA.


    Mais donner de la voix à un film clairement antisémite, qui pioche allègrement et pas par accident dans le lexique du petit antisémite, non merci.
    L'antisémitisme et son utilisation par certains est le passager clandestin de la lutte contre cette pratique. A nous de ne pas mettre à disposition des ressources, comme notre réputation de défenseur de l'auto-détermination sexuelle et ce forum comme porte-voix.


    Ceci n'empêchera pas certains philosémites compulsifs de nous identifier comme antisémites, mais ça, c'est leur problème. La majorité de la population sait très bien faire la différence entre ce que nous faisons et, par exemple, cette vidéo.


    Je rappelle le titre de la vidéo, rien que pour ceux qui voudraient se rendre à l'évidence : « Circoncision: rituel satanique ou morbide vampirisation glandulaire? »
    Rien que ça ... ne horreur.