Des nouvelles de ma situation...

  • Salut les gars,


    Me voici de retour, pour le plus grand bonheur de... heu... bah personne, en fait... Certains doivent même avoir zappé directement ce message juste en ayant vu mon pseudo. Je n'ai plus mon ancienne adresse mail, donc plus les anciens identifiants, voilà pourquoi je reviens en tant que Alvin2, mais je suis bien celui qui avait le pseudo Alvin jadis.


    C'est vrai que je n'ai pas eu le meilleur comportement dans le passé, notamment avec ma manie d'effacer mes messages et de ne plus assumer mes dires (ça relève de la psychiatrie, je sais). Il faut préciser que mes idées étant pour le moins peu courantes et ma prose peu goûtée par certains, j'ai toujours eu peur de m'être exprimé pour rien et de finalement faire perdre du temps à ceux qui cherchent des solutions ou des choses utiles. Alors j'ai gardé pour moi mon opinion durant tout ce temps.


    J'en suis désolé mais bon, je tenais à revenir donner quelques nouvelles.


    Pour ceux qui ne me connaissent pas, je pourrais me résumer comme "un mec d'une trentaine d'années, ermite, incapable de plaire aux femmes, quasi "puceau" (une seule histoire sexuelle et amoureuse avec une femme il y a 15 ans de cela) et n'ayant vraiment décalotté en érection que très tard, après mes 30 ans, ce qui a, entre autres pratiques déviantes pour essayer d'être plus "viril" commencées il y a 10 ans (nofap, exercices dangereux et douloureux d'agrandissements du pénis...) ruiné ma sensibilité sexuelle. Malheureusement, j'ai beaucoup déconné avec mon corps pour essayer pathétiquement de changer ce que je suis et qui apparemment ne plaisait à personne, mais rien ne m'a autant désensibilisé que le fait de décalotter et de me masturber ainsi, alors que c'est soi disant "normal". Autrement dit, ma venue ici consistait à dénoncer la politique d'encouragement systématique au décalottage chez les garçons, notamment ceux qui ont un phimosis léger, politique à l'oeuvre même chez ceux qui ont créé ce site et forum.


    L'idée principale ou ma théorie que j'ai essayé d'expliquer étant que, peut-être, je dis bien peut-être, certains hommes ne sont pas faits pour décalotter durant une activité sexuelle et le faire à tout prix, au même titre que se faire circoncire, serait donc une grave erreur pour eux. Un peu comme de vouloir réformer un homosexuel dont ce serait la tendance naturelle (non acquise) par exemple. Cette "différence" sexuelle caractérisée par le fait d'avoir bien plus de plaisir et de confort avec le prépuce resséré que décalotté amène forcément à s'interroger sur ce qui est normal et sur ce qui ne l'est pas dans un monde où règne le conformisme, même dans les milieux alternatifs. Pour moi, au niveau pratiques sexuelles, est normal pour l'individu ce qui ne cause ni gène ni diminution du plaisir par rapport à sa condition initiale. Si bien que si pour quelqu'un comme moi le fait de décalotter est à la fois désagréable physiquement et mentalement et diminue le plaisir (par rapport au fait de garder le prépuce ressérré sur le gland), alors le décalottage n'est pas normal et devient contre-nature, même si le monde entier le pratique et s'en trouve bien ainsi.

    On dit souvent que certains goûts sont acquis, comme l'alcool ou certaines pratiques sexuelles, désagréables au début mais que les gens se forcent à adopter et pratiquer jusqu'à ce que ça devienne "normal" pour eux (par exemple les pratiques anales). Je ne nie pas que certains plaisirs ne se font découvrir qu'au prix d'efforts et d'habitudes contre-nature pour nous et que pour certains individus c'est fructueux. Mais si après avoir essayé un laps de temps convenable on ne trouve toujours aucun intérêt à se forcer et plutôt même du dégoût, ou si le plaisir acquis se révèle bien inférieur en qualité à nos habitudes plus naturelles, il semble sage de renoncer à vouloir faire ces choses.


    Je ne connais rien aux femmes mais j'ose avancer une théorie selon laquelle les hommes qui préfèrent les plaisirs subtils du prépuce resserré et frotté à ceux du décalottage et de la masturbation plus brutale à pleine main sont, peut-être, un peu les équivalents des femmes clitoridiennes par rapport aux vaginales. Certaines femmes, pour diverses raisons psycho-nerveuses et de dispositions naturelles ne jouissent que par stimulation du clitoris et peu voire jamais par pénétration vaginale seule, c'est bien connu. Certaines peuvent quand même réussir à changer cette situation grâce à diverses méthodes et circonstances mais ça revient à forcer les choses et donc en quelque sorte à abdiquer sa nature réelle, sa vraie sensibilité.

    De même un homme sensible du prépuce, un "prépucien" si l'on veut, peut se forcer à décalotter et à jouir de façon plus brutale pour "faire comme tout le monde" mais finalement ce n'est pas sa vraie façon de faire et il ne peut y trouver le plaisir qu'il a avec ses frottements et stimulations plus subtiles du prépuce non décalotté.


    Enfin, allons encore plus loin dans cette théorie et abordons carrément l'aspect spirituel. Car ne pourrait-on pas parler quasiment de destinée quand la Nature nous fait tel et nous met dans de telles circonstances que notre sensibilité innée ne peut s'accommoder qu'avec effort de l'acte dit normal et exige des pratiques sexuelles alternatives et plus douces pour s'épanouir ?


    N'est-il pas étonnant d'observer que finalement, toute la diversité humaine sert des plans apparemment savamment orchestrés par une force supérieure qui sait mieux que nous ce qui est bon ou pas ? Et dans cette grande symphonie, seuls les goûts innés doivent donc guider nos choix, non pas notre volonté et notre envie d'imiter autrui. Chacun sa place.

    Chaque individu a certaines dispositions particulières qui le rendent compatible avec d'autres individus réceptifs et incompatible avec d'autres. Vouloir uniformiser tout le monde, c'est la pire erreur, et vouloir ressembler à ceux qui ont un tout autre destin que nous c'est s'égarer complètement.


    Un exemple typique de nos jours, en partie à cause de la pornographie et de la consommation compétitive de rencontres "plan cul", beaucoup d'hommes envient ceux qui ont un très grand et gros sexe, des femmes aussi deviennent de plus en plus exigeantes et finissent par croire que tous les hommes devraient être ainsi pour les satisfaire. Mais si il y a diversité de tailles et de personnalité chez les hommes ce n'est pas que le fruit du hasard mais cela répond à une loi d'attraction qui devrait fonctionner naturellement si la société artificielle n'avait pas semé le chaos dans les relations et les rencontres. On ne devrait jamais se comparer aux autres et jalouser ou vouloir changer en conséquence mais c'est ce que la société de compétition exige constamment de nous alors cette folie nous contamine.



    Dans le même ordre d'idées, ce que j'appelle la dictature du décalottage (et plus largement de la pénétration d'ailleurs, active ou passive) rend malheureux et anxieux les garçons et les hommes qui ressentent plus ou moins clairement que leur sensibilité n'est pas vraiment faite pour ça. Étant donné le manque absolu de soutien moral et de compréhension du reste du monde sur cette question, internet y compris, la plupart prennent la mauvaise résolution de se conformer à l'avis général et vont se forcer à décalotter, à pénétrer ou à se faire circoncire, alors qu'au départ ils savaient intuitivement que c'était mauvais pour eux.


    Mais alors pourquoi certains hommes seraient ainsi "différents", en quelque sorte exclus de la race humaine ordinaire qui se plaît tant au coït vigoureux ? Je n'ai pas la réponse mais je soupçonne une sorte de destin spécifique qui devrait être respecté humblement et avec philosophie, autant que faire se peut.

    Qui sait, peut-être quelques hommes ne doivent-ils pas expérimenter l'acte de pénétration pour des raisons impossibles à expliquer mais vivre de façon personnelle une sexualité alternative, qui d'ailleurs peut s'avérer tout aussi satisfaisante voire plus si on renonce à tout désir d'imiter les autres.


    Pour savoir avec certitude si c'est une sorte de volonté divine immuable qui le veut ainsi et non pas juste un concours de circonstances aléatoire et modifiable, le mode de vie général doit être pris en compte.

    Dans mon cas personnel, il y a quelque chose de surnaturel dans mon inaptitude à m'intégrer à la société et à plaire aux femmes ordinaires et mondaines malgré tous mes efforts. Ce n'est clairement pas ma volonté ni mon caprice, une force supérieure ne veut pas que ça se fasse. Ceci, allié à ma sensibilité particulière de "prépucien" et mon désintérêt pour le coït (j'ai eu une fois ou deux l'occasion de "tester" pour constater que je n'aimais pas cela, comme si on m'avait permis de voir ce que c'était pour que je comprenne mieux mes goûts) me prouve que je suis ainsi fait et que les relations classiques ne sont pas pour moi.

  • J'ai passé une dizaine d'années de souffrances morales et physiques à me rebeller contre cette situation, croyant à une injustice et voulant changer les choses. Si j'avais été plus philosophe et intelligent je me serais évité tant de problèmes... Je suis même allé, dans mon désespoir, jusqu'à essayer l'homosexualité pour savoir si ça ne marcherait pas mieux avec les hommes, alors que je savais très bien que je n'ai AUCUNE attirance pour la gente masculine. Ce fut évidemment un fiasco et un bien mauvais souvenir mais qui m'a prouvé que j'étais bel et bien hétéro pur et dur malgré que je ne le sois, par la force des choses et faute de trouver une femme compatible avec mes moeurs, qu'en imagination et sensibilité innée.


    En fait, qui je suis ? Quelle est mon identité naturelle ? Je suis un hétéro, attiré seulement par les femmes et un certain nombre de fétiches féminins (notamment pieds, bas, chaussures, vêtements, coiffures...) mais qui n'aime pas le coït ni le cunnilingus. Je suis donc un masturbateur prépucien fétichiste et un adepte des caresses et de la sensualité en général mais je ne trouve pas de partenaire adéquate pour partager mes goûts. L'idéal pour moi serait une femme qui accepterait principalement de pratiquer la fellation douce (ce que je préfère le plus au monde !) et je précise bien pas de gorge profonde mais juste une succion délicate du bout du gland recouvert du prépuce me suffit, sans attendre de cunnilingus en retour (je déteste faire ça) ni de coït de ma part. Sauf sous forme de "carezza" ou "slow sex", c'est à dire pénétration douce, sans mouvements brusques. Mais ça n'intéresse pas grand monde. Ajoutons à cela quelques goûts et fantaisies assez "crades" que je n'expliquerais pas ici et on comprendra aisément que vivre avec moi n'est pas le rêve de la majorité des femmes...


    Pour revenir au pourquoi de mon retour ici, j'avais, je dois le dire, un peu oublié ce forum, mais une série d'évènements a conduit à raviver ma problématique. J'ai trouvé un peu par hasard, en cherchant des choses sur le décalottage et le prépuce, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps, un livre du 19eme siècle numérisé sur internet (google livres) intitulé "L'amour aux colonies" de Jacobus X.

    Je n'ai pas lu tout le livre mais plusieurs passages m'ont passionné. L'auteur décrit des choses intéressantes sur les coutumes de diverses ethnies. Pas sûr que tout soit vrai mais toujours est-il qu'il est question régulièrement de circoncision et de décalottage. On y constate l'universalité de ces pratiques, véritables dictatures morales. L'auteur lui-même était pro-circoncision.

    Bref, en lisant ces histoires je me suis encore dit que puisque décidément tous les hommes normaux font ces choses depuis des temps immémoriaux c'est moi qui doit avoir tort. Une main s'est donc glissée sous mon pantalon et j'ai décalotté. D'ailleurs assez excité par certaines descriptions du livre je suis même allé jusqu'à me masturber.



    J'ai recommencé deux fois de la même façon le lendemain. Il faut savoir que depuis le début que je décalotte en érection, je suis en alternance bipolaire entre des périodes ou je le fais (généralement un jour ou deux seulement car ça me dégoûte vite) et des périodes où je ne décalotte jamais. Bizarrement, ça a tellement changé ma sensibilité nerveuse que maintenant je jouis pour ainsi dire presque plus facilement décalotté que non-décalotté.

    Le fait de décalotter en masturbant à en effet modifié la sensibilité du gland, devenu plus dur et développé, et surtout, surtout, l'elasticité du prépuce, tant et si bien (ou plutôt si mal) que celui-ci n'adhérant plus fermement sur le gland lors des stimulations manuelles je ne ressens plus que rarement les subtilités qui faisaient jadis mes délices.

    Car oui, le secret du plaisir chez moi résidait dans cette adhérence ferme du prépuce sur le gland. Appelez cela phimosis et dites-moi que c'est une "maladie" ou une anormalité, moi je vous dit que grâce à cela, dans mon innocence des jeunes années, j'ai vécu des plaisirs qu'aucun coït ou acte ordinaire ne pourra jamais donner à qui que ce soit au monde. C'était l'extase de stimuler simplement le prépuce au bout du gland et sans aucun effort si ce n'étaient les plus douces caresses je pouvais avoir plusieurs orgasmes et éjaculations par jour, tous les jours.


    Je parle hélas au passé car c'est de l'histoire ancienne tout ça. Maintenant quand je me stimule non-décalotté ça peut durer longtemps sans plaisir, je lutte, je suis souvent en sueur, obligé de contracter tous les muscles et de trouver des positions et des visualisations bizarres jusqu'à ce que l'energie circule correctement. Le manque de sensibilité érotique du gland et les modifications générales engendrées par les empoignades brutales des masturbations décalotté ont rendu très difficile l'orgasme non-décalotté.

    J'avais en quelque sorte un stradivarius de la meilleure qualité pouvant jouer les notes les plus subtiles et magnifiques et maintenant je me retrouve avec un instrument grossier que l'on ne peut stimuler que de façon bourrine et ennuyeuse, à pleine main.

    Et à quelle pratique immonde dois-je une telle difficulté ? Au décalottage forcé.


    Donc maintenant, bien que je déteste ça, c'est devenu plus pratique de jouir décalotté que non-décalotté. Seulement après je me paye du paraphimosis, que je gère heureusement, j'arrive à remettre le prépuce en place, même si il est parfois tuméfié. Rapidement tout redevient normal mais j'en ai marre de ne plus avoir les sensations d'avant. Après quelques semaines ou mois sans plus décalotter ça commence à revenir, le prépuce redevient plus adhérent au gland et les stimulations sont facilitées mais il arrive un moment où je suis tenté de décalotter, pour une raison ou une autre, sous une influence ou une autre, et tout est à recommencer ensuite... C'est comme une sale manie, comme le fait de fumer etc., on ne veut plus le faire mais une sorte de réflexe/habitude s'est mis en place malgré soi et ressurgit de temps en temps.... Il aurait mieux valut ne jamais connaître tout ça et rester ignorant.


    Alors non, franchement, je reviens vous le dire encore une fois : le décalottage en érection et à d'autres fins que celle d'hygiène basique est non seulement inutile pour certains hommes mais même carrément nuisible.


    Mais qui le dit à part moi ? Le monde entier s'en fout !!! C'est un sujet hyper important mais il n'y a personne avec qui en parler librement à part sur un forum comme celui-ci. Si j'appelle une radio libre ou plus sérieuse comme chez Brigitte Lahaie c'est inutile je connais déjà les réponses puisqu'elles sont les même partout : la normalité c'est de décalotter ou d'être circoncis. Tv et autres médias grand public, pareil. Partout le même discours, la même pensée unique.


    Alors on reste dans notre solitude, avec un seul regret, celui d'avoir abdiqué un jour à l'opinion collective idiote.


    Merci d'avoir lu.

  • De même un homme sensible du prépuce, un "prépucien" si l'on veut

    Excellente l'expression :D:D:D

    mais qui n'aime pas le coït ni le cunnilingus

    Lorsqu'on aime les femmes, on ne peut qu'aimer cette pratique, car c'est rendre hommage à leur vagin si merveilleux & envoûtant !!! De plus tu dis aimer la fellation, ne trouves-tu pas égoïste de ne pas donner ce plaisir en retour ? Je pense qu'il y a là un problème psy... à méditer donc 8)

    Bref, en lisant ces histoires je me suis encore dit que puisque décidément tous les hommes normaux font ces choses depuis des temps immémoriaux c'est moi qui doit avoir tort.

    Il n'y a pas de normalité, il y a TA façon d'être & TA façon de fonctionner, il faut arrêter avec le conformisme !!! :cursing: Le conformisme est une manipulation de l'esprit pour endoctriner les gens !!! :cursing:

    Le manque de sensibilité érotique du gland et les modifications générales engendrées par les empoignades brutales des masturbations décalotté ont rendu très difficile l'orgasme non-décalotté.

    Qui t'a dit qu'il fallait se masturber même décalotté d'une façon si brutale ??? Pourquoi ne pas te masturber en décalottant d'une façon douce & sensuelle ??? As-tu assez de peau pour faire aller & venir ton prépuce sur ton gland en érection ?!


    Le frottement subtile de ton prépuce sur ton gland, ainsi que la stimulation de ton frein (j'imagine que tu l'as loooooooool) devrait te donner beaucoup de plaisir...


    Penses-tu à ceux qui comme moi n'ont plus RIEN du tout comme zones érogènes !!! Profite de la chance incroyable que tu as d'être intacte !!!

    :cursing::cursing::cursing: La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici

    Mise en place du manchon en vidéo ici

    Ma restauration ici

    Message modifié 4 fois, dernière modification par Sebiohazard ().

  • Perso, je pense que tout cela est un faux problème.


    Alvin2, tu es névrosé, rien de plus. Tu te provoques des complications techniques et sensorielles tout seul à force de tourner en rond en essayant de trouver des explications. Ce qui te compliquent plus la vie qu'autre chose.


    Si tu faisais un RAZ pour repartir à 0, et réapprendre la vie enfin la vraie au niveau comportemental tu aurais une chance de construire quelque chose de sain et de durable.

    :/

  • Message de Alvin2 ().

    Ce message a été supprimé par l’auteur lui-même ().
  • salut à tous,


    Merci des commentaires.


    Je ne suis pas doué avec les fonctionnalités du forum, je n'arrive pas à maîtriser les citations avec le smartphone d'où j'écris. Donc, désolé, je vais répondre au cas par cas avec les phrases dont je me souviens de vos réponses et ça va peut-être faire un certain nombre de messages. Désolé aussi pour les éventuelles fautes de frappe et d'orthographe, pas forcément le temps d'éditer.


    D'abord pour Sebiohazard,


    Salut à toi,


    Pour le cunni, j'entends bien l'argument des amateurs (et je te savais friand de cette pratique pour avoir lu certains de tes messages il y a quelques années...) mais je n'y adhère pas.

    La fille avec qui j'étais insistait lourdement pour que je lui fasse mais je n'ai jamais pu y arriver, ça me dégoûtait.

    Peut-être qu'avec du temps et de la pratique j'aurais fini par le faire et même aimer ça, qui sait, mais à priori c'est pas mon truc.

    Après, la fellation c'est elle qui me la faisait sans que je demande rien donc j'étais tranquille moralement.


    Sinon, vouloir recevoir la fellation tout en refusant de pratiquer l'équivalent sur la partenaire est du pur égoïsme, c'est vrai, mais pourquoi la sexualité serait un commerce d'échange ?

    C'est ce qui me dérangeait quand j'ai eu des rapports à l'époque, ce sentiment implicite de devoir rendre ce qu'on reçoit pour garder une équité et ne frustrer personne... Je te fais ceci alors fais moi cela et vice versa... Ce n'est pas naturel. C'est l'esprit intellectuel qui fait généralement croire qu'il ne faut pas être égoïste en certaines circonstances.


    C'est comme le chantage de devoir donner de l'argent à des associations sinon on est méchant, ben non c'est juste qu'on veut suivre fidèlement son intuition au lieu d'obéir à n'importe quoi et si on n'a pas envie de donner on ne le fait pas, parce qu'on sait qu'il ne faut pas le faire à ce moment précis, c'est tout. Et ça n'empêche pas d'être généreux de façon spontanée en d'autres circonstances et de donner à une association quand on en a vraiment envie.


    Tout en respectant les ressentis de la partenaire, moi j'ai pas envie de faire plaisir à une femme en allant me forcer, je veux d'abord avoir du plaisir moi-même et si ce plaisir est partagé en même temps c'est un heureux effet mais non recherché. Je me moque bien de rendre hommage ou ce genre de concept, fort louable pour ceux qui aiment ça mais chacun son délire.


    De toute façon, ce que j'aime chez la femme ce n'est pas son sexe en tant qu'organe mais sa féminité. Et puis en fait je n'ai pas de femme donc ça ne me concerne même pas !


    Bon, voilà, je sors à présent de mon mode "connard égoïste" et je continue...


    Quand je décalotte franchement en érection, le prépuce se rétracte complètement sous le gland et ne peut être remonté que quand je débande. . Alors pour la masturbation dans cet état je saisis et agite la verge à pleine main avec un mouvement plus vers le bas (vers le pubis) sans toucher le gland ni remonter le prépuce dessus. Ça m'irrite beaucoup le prépuce ainsi retracté et après c'est du mode paraphimosis, c'est gonflé et pas facile à recalotter mais j'y arrive et ça redevient vite normal. Le vrai problème c'est que niveau sensation c'est nul par rapport à ma façon normale de faire avec le prépuce jamais décalotté.

    Je pourrais techniquement faire des mouvements de va et vient plus amples et doux du prépuce sur le gland, du genre décalotter/recalotter, comme apparemment la plupart des hommes ayant leur prépuce, mais je trouve ça désagréable et ça m'irrite de toute façon.


    Je crois avoir répondu à tes questions.


    Salut.

  • Pour OCP66C4,


    Salut,


    Tu ne me portes toujours pas dans ton coeur apparemment... Je ne te force pas à me comprendre ni à apprécier ce que je dis, je respecte ton avis.


    Je suis névrosé, certes, mais ce que je raconte n'est pas un faux problème, au contraire c'est important. Je ne dois pas être le seul, bien que les témoignages se fassent rares.

  • Oh mais ne croit pas que je ne t'apprécie pas Alvin2, je suis franc avec toi simplement.

    Je n'ai aucune raison de t'en vouloir pour X ou Y raison.

  • Alvin2 ,profitez de l’occasion pour revenir au sujet principal de ce post.

    D’ailleurs il m’avait semblé avoir compris, que tu connaissais certains membres de DaC alvin et que tu intervenais (a l’epoque) déjà sur d’autres forums. Peux être que je me trompe ...


    Il serait donc intéressant d’en savoir plus sur ton parcours personnel pour que les autres ici puissent mieux cerner ton personnage, qui est ’ selon moi, intéressant.

    C’est la raison pour laquelle je m’étais tapé ces longues heures de vidéos YouTube que tu avais partagé en 2017 (par la).

  • Je regrette bien d'avoir fait du n'importe quoi avec ces vidéos youtube, mais ça m'aura servi de leçon. On ne m'y reprendra plus. Tout le monde me disait gentiment pour m'aider à améliorer la qualité que c'était trop long et ennuyeux mais plus on me disait ça plus j'en rajoutais une couche.


    Aujourd'hui, un peu plus mâture, je comprends que se taper deux heures d'un guignol qui radote ce n'est pas supportable. Moi-même je ne peux plus regarder et écouter de vidéos de gens qui parlent seuls au delà de 20 ou 30 minutes, à moins que le type soit un génie.

    Ajouté à cela que je voulais en même temps faire le mariole par tous les moyens (mais ça n'avait rien à voir avec le message sur mon expérience que je voulais faire passer) et le bilan c'est que je suis parti de cette petite aventure bien honteux et frustré. On me rendrait service en n'en parlant plus, pour moi c'est de l'histoire ancienne, périmée, je suis passé à bien autre chose et heureusement.


    Sinon, je ne connaissais personne ici avant ma première venue, sauf Marie, avec qui j'avais eu un débat houleux en 2015 sur un forum que je ne peux citer car c'est connoté religieux. C'était l'époque où je venais de revoir mon père et où il m'avait dit qu'il voulait que je me fasse circoncire (j'avais entre 29 et 30 ans) et que j'adopte sa religion (je ne savais même pas qu'il avait cette religion !)

    Mais ça a été une surprise et un hasard en fait de retrouver ici Marie quelques années après, je ne suis pas venu parce qu'elle y était.

  • Déjà je trouve honorable de se remettre en question.

    Tout le monde ne sait pas le faire, donc pour moi, c'est une grande qualité.

    J'ai toujours trouvé que tes vidéos, en tout cas celles du prépuce étaient louables ou même tes histoires de lycéens avec tes contacts avec les filles ou tu passais certains moments de ta vie passés (flashback) n'étaient pas dénués d'intérêts.

    Tu vois je m'en souviens encore...

    Le reste on oubliera...

    .ainsi, je trouvais important pour toi de faire un reset et de repartir à zéro. Tu viens de me le confirmer plus haut.

    Le fait que ce soit une affaire classée est déjà bien.

  • ah, celles où je parlais de filles que j'avais connues ? Sûrement une des pires idées de ma vie d'avoir fait ça, vraiment mauvais... enfin, je ne sais pas ce qui pouvait bien me travailler l'esprit à l'époque, ça n'allait pas fort. Enfin, bref, pour ma part je ne possède même plus tout ça, tout effacé depuis longtemps. Si des gens ici ou là ont eu la malheureuse idée de sauvegarder ces conneries, je les plains sincèrement.... moi, ce n'est plus mon problème.


    Et oui, tu as raison, savoir se remettre en question est primordial dans la vie. Je n'ai pas beaucoup de qualités, peut-être, mais j'ai celle-là et elle me sauve de bien des déconvenues et impasses.

    Je vois tous les jours des gens qui hélas n'ont pas compris cela et ne font qu'accumuler toujours plus de lourdeur à leur c.v., mais généralement c'est parce qu'ils ont une foule d'admirateurs ou de proches qui les encouragent à continuer à être et faire la même chose et à ne surtout pas évoluer.


    Moi, ma chance c'est d'être un bon loser à qui on n'épargne pas les critiques, ça calme et ça aide à réfléchir bien plus que le succès et la louange.

  • Alvin2, tu es névrosé, rien de plus.

    Je te prie expressément de non seulement modérer ce message qui ne respecte pas du tout les règles du forum (dénigrement attaque personnelle envers Alvin) ainsi que de restaurer le message dans lequel je proposais d'ouvrir une rubrique " salon " car LUI ne va AUCUNEMENT à l'encontre des règles du forum !!! Faut-il t'apprendre à modérer... je me pose la question ???


    Si tu modères tu le fais dans les règles de l'art, sinon on choisit un autre modérateur tout simplement, qui ne fasse pas de favoritisme comme tu le fais, car il est clair à présent que tu es de mèche avec OCP !!!

    :cursing::cursing::cursing: La circoncision est une véritable mutilation qui a détruit ma vie sexuelle !!! :cursing::cursing::cursing:

    Méthode de restauration avec manchon silicone expliquée ici

    Mise en place du manchon en vidéo ici

    Ma restauration ici

    Message modifié 1 fois, dernière modification par Sebiohazard ().