HB78 découvre le monde de la restauration

  • Bonjour à tous !


    Je découvre pour ma part toutes les possibilités qui s'offrent à nous au travers de vos récits. Pour être franc, je n'avais même jamais pensé qu'il était possible de faire évoluer mon état...



    A l'age de 14 ans je crois, j'ai éprouvé des difficultés à décalotter associées à des plaies sur le prépuce. C'était comme si en forçant la peau s'était fissurée. Je n'ai jamais eu l'occasion de rechercher la cause de tout cela, le phimosis ayant été largement mis en avant par mon médecin, mais j'étais à l'époque traité pour l’acné avec du "roaccutane" . Ce médicament aurait pour effets secondaires d’entraîner des lésions du prépuce en plus d’assécher la peau.


    Un rendez-vous chez le généraliste suivi d'une consultation pré opératoire chez le chirurgien auront scellé mon destin. Je n'ai pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait (malgré mon age) que l'on m'a certifié que : "grâce à une petite incision", je serai soulagé et que je n'aurai plus aucun soucis. Je ne crois pas que le mot circoncision est jamais été employé. Des souvenirs que j'ai, je pensais sincèrement ressortir dans un état "normal", simplement libéré de cette étroitesse.


    Je me suis longtemps posé des questions :

    - ai je mal compris ?

    - le docteur a t'il fait ce qu'il a dit ?

    - était ce plus grave que prévu ?

    - était ce ma faute ?


    Des questions qui resteront sans réponse ...


    Je ne peu pas dire que j'en veux à mes parents, j'imagine qu'ils ont fait cela selon avis médical. Je ne leur en ai d'ailleurs jamais parlé. Passez le délai de cicatrisation, mon état n'a jamais été ré évoqué. Peut être ne savent ils toujours pas ce que cela peut impliquer dans la vie d'un homme ?


    Ayant compris avant l'opération comment me servir de mon anatomie et comment elle pouvait fonctionner j'ai bien senti à la suite de l'opération que les choses avaient changé. Je me suis donc rassurer en me disant que des millions de personnes avaient déjà été circoncises, notamment par religion, et que cela ne semblait pas les impacter outre mesure. Des témoignages sur internet racontent que grâce à la circoncision on se débarrasse de son hyper sensibilité au profit d'une sensibilité normale et que l'on devient alors un vrai marathonien pendant l'acte sexuel, capable d'assurer pendant des heures... Çà fait rêver.


    La vérité est qu'arrivé à l'age de s'amuser en compagnie d'une jolie demoiselle, il m'a fallu quelques essais pour réussir à éjaculer dans un préservatif. En effet, même si à l'époque la masturbation pouvait m'occuper plusieurs fois par semaine, voir par jour, la sensation dans une capote n'avait vraiment rien d'enthousiasment.

    Pour espérer ressentir quelque chose, la seule solution est une cadence rapide...


    Je n'ai jamais eu honte ou été dérangé physiquement par cet état. Je trouve pas qu'un sexe masculin soit plus ou moins beau intact que circoncis. Je ne m'en suis d'ailleurs jamais caché auprès de mes partenaires.


    La seule frustration que je ressens est de l'ordre des sensations. Je trouve bien sur agréable de faire l'amour, mais je me sens en total décalage avec les sensations que peuvent me décrire des amis intacts. Je le ressens dans tous les cas dans ma libido ou en tout cas dans mes attentes.


    Longtemps célibataire, peut être pour ces raisons, j'ai relayé au second plan ces états d’âme. Ma vie tourne principalement autour du dépassement de soi, que ce soit dans un cadre sportif ou professionnel. Le but étant de ne rien regretter, je fais toujours mieux, toujours plus et me lance de nouveaux défis. Sortir de sa zone de confort en permanence, pour devoir s'adapter, se surpasser, se sentir vivant ...


    Ceci dit, j'ai rencontré il y a quelque temps quelqu'un. Quelqu'un avec qui j'aimerai me projeter. Les choses se passent plutôt bien, y compris sexuellement même si elle remarque que je ne fonctionne pas tout à fait comme ses expériences précédentes. Nous en discutons sur l'oreiller et une phrase sort de sa bouche : "la circoncision est originalement pratiquée pour limier le plaisir". La véracité du propos m'importe peu, mais ce qui fait tilt dans ma tête c'est qu'en effet, j'éprouve moins de plaisir que mes souvenirs de 14 ans et que j'ai l'impression de manquer quelque chose.


    C'est alors que depuis ce week-end j'ai commencé pour la première fois ( 14 ans plus tard) à rechercher quelles étaient les conséquences de ma circoncision sur ma vie ?

    Lors d'une lecture je suis tombé sur un article qui mentionnait le principe de la restauration. Autant vous dire que depuis j'épluche le forum ainsi que le site nouvellepeau.


    Je tiens donc à vous remercier pour tous ces retours d'expériences et le temps que cela vous a pris.

    J’espère que peut être ce témoignage permettra d'apporter ma pierre à l'édifice.


    Enfin je vais continuer d'explorer le forum afin d'envisager les possibilités d'une restauration et des moyens que cela nécessite. Je suis aujourd'hui à un CI 2+/3, affaire à suivre.

  • Bonjour HB78


    Ce qui t'est arrivé: des fissures sur le prépuce donnant un phimosis secondaire je l'ai vécu, et la plupart du temps quand un dermato soigne , ce n'est que temporaire, chez un uro, il propose d'office une circoncision.


    Pourtant une solution existe, mais elle n'est pas enseignée.

    récemment une dermato après avoir soigné (tenté de soigner) une personne , après la deuxième rechute a décidé d'accepter la circoncision.

    je lui ai écrit


    J'ai vécu cela, j'ai mis une méthode au point pour guérir sans circoncision, la méthode a été peaufinée par des internautes.

    Pour donner une idée de l'ampleur du problème, cela a été lu sur 3 sites différents plus de 400 000 fois.


    Cela se trouve sur mon site http://phimosis-abc.eu/ je fais de la prévention pour les jeunes de 12 à 25 ans et info mamans.


    J'ai vécu comme un circoncis (décalotté 24h sur 24 ) pour raison de LSA durant plusieurs années, puis le problème terminé j'ai revécu normalement calotté.

    J'ai expérimenté la perte de sensibilité et ensuite ( vivant recalotté) j'ai constaté la dékératinisation du gland, réhumidification du gland, resensibilisation.


    mes conclusions sont les suivantes : oui, oui et encore oui, une restauration vaut vraiment la peine , et ici tu trouvera des personnes qui ont beaucoup d'expérience et pourront te donner les explications pour te faire progresser vers des améliorations .

    Il y a aussi le site: http://nouvellepeau.free.fr/ ou se trouve déjà de nombreuses explications.


    Comme bénévole, Je travaille en partenariat avec Bech, je fais de la prévention, lui de la restauration.

  • buenvenu sur le forum.


    Tu trouveras ici tout ce qu'il faut pour réaliser une restauration. Aussi sur le site de DaC (droitaucorps.com)


    Maintenant pour une restauration, il faut être motivé et tenace. Sans déclic psychologique ce sera un échec malheureusement.


    Bon courage.8)

  • Il est vrai que la volonté, l’assiduité, la régularité dans la restauration sont primordiales, indispensables. Mais très vite, quand redécouvre la sensation d’être couvert, il y a un tel confort très agréable que ça motive ! C’est ce que j’ai éprouvé !

    Courage et bonne journée !

    Ernest.

  • Il est vrai que la volonté, l’assiduité, la régularité dans la restauration sont primordiales, indispensables. Mais très vite, quand redécouvre la sensation d’être couvert, il y a un tel confort très agréable que ça motive ! C’est ce que j’ai éprouvé !

    Courage et bonne journée !

    Ernest.

    C'est exact.


    Il ne faut pas.être.pressé et se dire tout les matins "alors ou est le changement ?"


    Il faut patienter une bonne dizaine de semaines pour apprécier le travail

  • Hello bienvenu et bon courage !


    Toi qui aime le depassement de soi, en restauration tu vas être servi ! Je fais aussi beaucoup de sport et c'est assez comparable. Beaucoup d'effort donne de bons resultat mais l'assiduité et la régularité seront tes principaux atouts !


    Courage et n'hésite pas si tu as des questions...

  • Merci pour vos messages.


    J'imagine que le processus peut être long, contraignant et qu'une motivation sans faille est nécessaire.


    C'est pourquoi j'essaye de trouver un maximum d'informations avant de me lancer, même si les résultats annoncés par certain me font largement envie.



    Pour ceux qui travaillent en costume ou en pantalon moulant, un appareil de type TLC- X est il voyant ? j'imagine que ça prend tout de même un peu de place ?

  • Pardon ce n'était pas très clair,


    quel est le moyen le plus fiable de prendre les mesures du gland pour renseigner les champs demandés pour la commande d'un tlc x ?


    j'ai l'impression que selon l'heure de la journée, sa taille peu légèrement varier.


    Merci d'avance

  • Ok merci de vos réponses.


    J'ai donc commandé le TLC ce matin, affaire à suivre. Je n'ai pas envoyé de photos, je vais voir s'il me les demande.


    Ça fait maintenant quelques jour que j'ai découvert ce forum et le site nouvellepeau. Encore merci à vous


    J'ai commencé de sparadrap le jour même. Mais il fallait s en douter puisque je n'ai jamais supporté la colle des pensements, je suis déjà marqué par l hypafix que j'utilise pourtant très doux.


    Étant en CI 3 je pense, je passe directement au O ring, grâce à un silicone pour orteil. Je l'ai coupé de façon a maintenir ma peau remontée sur le gland. L'équilibre paraît précaire mais ça tient depuis ce midi.


    Je me laisse quelques jours avant d éventuellement lancer un topic restauration, histoire d'avoir quelque chose à raconter. En attendant je lis vos récits !


    Bonne soirée

  • si tu te lances dans ce superbe projet, prends un maximum de photos avant et pendant la restauration. Après tu pourras comparer et te remémorer comment c'était avant !


    Sache que l'on oublie vite. Perso je ne me rappelle plus comment je me masturbais quand j étais circoncis... Pour dire.