Origines de la circoncision ?

  • "l'origine reptilienne de la race des fils d'Abraham profondément mystifiée par ce rituel satanique"


    "La pratique de certains rabins d'arracher le prépuce avec les dents, puis de boire le sang ...."
    n'a rien à faire sur ce forum.


    Pour "L'origine reptilienne de la race des fils d'Abraham...", je n'ai pas compris ce qu'il voulait dire et ses propos bizarres m'ont fait penser au représentant d'une secte. A partir de là, comme la vidéo faisait dans les 25 minutes et qu'au moment où j'ai traité cette discussion, je n'avais pas trop envie de les consacrer à ça, je n'ai fait que survoler la vidéo.


    Par contre, pour "La pratique de certains rabbins d'..." , la première question à se poser est : est-ce vrai ?


    Si c'est le cas, en quoi en parler poserait-il problème ? On dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse, mais si c'est la vérité...


    Dans "certains rabbins", il n'y a aucune informations sur la proportion. Même si c'est 1 % du total, la formulation reste encore vraie. Donc, il n'y a pas de raison de s'interdire d'évoquer le problème pour rester dans le politiquement correct.


    Et d'ailleurs, on ne conteste pas que ces pratiques existent.


    Par rapport à la circoncision rituelle, j'aime bien citer des éléments de l'article 9-2 de la convention européenne des droits de l'homme :


    2 La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, (...), à la protection (...) de la santé (...) ou à la protection des droits et libertés d’autrui.


    Pour l'instant, les lois des pays européens sont laxistes dans ce domaine. Elles laissent faire. Cependant, rien n'empêcherait qu'une loi national interdise la circoncision rituelle sur des personnes non consentantes. Une telle loi serait en accord avec l'article 9-2 lorsqu'il évoque "la protection des droits et libertés d’autrui". Une telle interdiction resterait donc compatible avec l'article 9-1 qui garantie la liberté de conscience et de religion.


    Si en plus, certaines circoncisions rituelle portent atteinte à la santé, ça reste un argument supplémentaire qui peut être utilisé aussi.


    Il ne faut pas oublier que dans les pro-circoncision, certains ont parfaitement compris que parer celle-ci de vertus médicales constitue la meilleure manière d'éviter la remise en cause de celles qui sont pratiquées dans un but religieux ou traditionnel.


    Fondamentalement, ce n'est pas bien d'enlever le prépuce à un enfant. Mais si c'est bénéfique pour sa santé (actuelle ou future) ... Et il ne fait pour moi aucun doute que les arguments hygiénistes et de luttes contre le VIH avancés par les pro-circoncision sont, pour certaines personnes qui les utilisent, mis en avant avec une arrière pensée visant à défendre la circoncision religieuse à une époque ou certains la remettent en cause pour des raison éthiques.


    Attention par rapport à l'antisémitisme (ou au racisme) de ne pas tomber dans l'excès inverse. Ces accusations utilisées à tort et à travers par des minorités ne doivent pas être un prétexte pour laisser ces minorités faire certaines choses qui ne sont pas faites par le plus grand nombre, et qui pour certaines peuvent être interdites par la loi.


    Ceci n'empêchera pas certains philosémites compulsifs de nous identifier comme antisémites, mais ça, c'est leur problème. La majorité de la population sait très bien faire la différence entre ce que nous faisons et, par exemple, cette vidéo.


    Ces philosémites compulsifs justement n'hésitent pas à qualifier d'antisémitisme ce qui relève juste de l'antiphilosémitisme. Cela fait partie de leur stratégie politique. Et en France, une partie de la classe politique les suit allègrement dans leur jeu.


    Affirmer que :


    - être juif ne donne pas de droits supplémentaires par rapport au non juifs,
    - être arabe ou "noir" ne donne pas de droits supplémentaires par rapport aux "blancs causasiens",
    - être homosexuel ne donne pas de droits supplémentaires par rapport aux hétéros,
    - ...


    n'est pour moi ni antisémite, ni raciste, ni homophobe.
    Dans le cas des mouvements LGBT, ils ne cherchent d'ailleurs pas à revendiquer ces droits supplémentaires.


    Pourtant, au sein de "droit au corps", l'accusation non fondée d'antisémitisme peut effrayer certaines personnes et les brider dans leur action (je pense à Nicolas).

  • - J'aimerais comprendre ?! Qu'y a-t-il antisémite dans le fait de dénoncer des pratiques religieuses douteuses & moyenâgeuses ??? Pour info la définition du mot antisémite est:


    - Individu haineux qui voue une aversion et un mépris flagrant envers une personne de confession judaïque ou le peuple juif de manière générale.


    - De plus, le titre de la vidéo en question est interrogatif & non affirmatif, ou est le mal ?! Il faut arrêter de se voiler la face, & comme le dit très justement BECH (merci à lui):


    " Si c'est le cas, en quoi en parler poserait-il problème ? On dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse, mais si c'est la vérité... "



    Les religions utilisent l'argument médical pour continuer à circoncire les jeunes enfants !!! & ils faudrait se taire ??? Je suis révolté :cursing: nous sommes bien sur un forum qui s'appelle " Stop circoncision " non ?! C'est drôle de nos jours, ne pas être en accord avec d'autres cultures, c'est être antisémite... il faut arrêter là !


    Pour exemple dans leur culture, si une femme se promène en mini jupe, elle sera lynché sur la place publique... par contre nous devons accepter de laisser circoncire leurs enfants sur notre territoire ??? Mais où va-t-on ???

    Dans les pays développés, aucun acte chirurgical n’est censé pouvoir être pratiqué sur une personne si elle ne donne son consentement éclairé.

  • C'est de la désinformation, une honte en somme.


    C'est juste de l'intox et non seulement ce n'est pas la vérité mais dire qu'etre circoncis ne change rien aux rapports sexuels c'est juste scandaleux, c'est une érésie.


    Mais vu l'origine de l'article, j'ai ma petite idée de ce qu'il y a derrière.


    Et pour les MST c'est juste à mourir de rires !

  • C'est juste de l'intox et non seulement ce n'est la vérité mais dire qu'etre circoncis ne change rien aux rapports sexuels c'est juste scandaleux, c'est une érésie.

    - Merci OCP content que tu réagisses de la même manière que moi :thumbup: suis hyper remonté là !!! Même les 5 médecins urologues que j'ai vu pensent la même chose !!!


    Tu veux faire quoi après pour réveiller les consciences dis-moi ?! ;(

    Dans les pays développés, aucun acte chirurgical n’est censé pouvoir être pratiqué sur une personne si elle ne donne son consentement éclairé.

  • - Merci OCP content que tu réagisses de la même manière que moi :thumbup: suis hyper remonté là !!! Même les 5 médecins urologues que j'ai vu pensent la même chose !!!


    Tu veux faire quoi après pour réveiller les consciences dis-moi ?! ;(

    Il n'y a pas 36 solutions, une que je connaisse parfaitement est la formation, l'information des parents sur le prépuce. Dans la vie il faut être curieux et empathique.
    Ce mettre à la place de l'enfant et comme tout bon parents qui ce respecte, mère ou père, ils se doivent d'avoir une analyse critique et logique des situations.


    Ça veut dire quoi ? Ça veut dire traiter l'information avec intelligence et discernement et savoir dire NON à une circoncision si elle est proposée par exemple.


    Quelqu'un de normalement constitué saura faire front à ce système. C'est pour cela, que quand tu as la chance (en cas de pb) d'avoir des parents normaux tu ne risques pas la scalpel.


    En revanche tu as des familles pro circoncision qui mutilent volontairement leurs garçons par idéologie et par principe, comme de bons moutons bien formatés.


    Mais la majorité des parents ne sont pas si stupides heureusement !


    Les tiens, les meins, même combat, stupides. On a pas eu de chance. Comme 14% des petits français.

  • Quelqu'un de normalement constitué saura faire front à ce système. C'est pour cela, que quand tu as la chance (en cas de pb) d'avoir des parents normaux tu ne risques pas la scalpel.

    - Les médecins sont censés l'être non ??? Je le répète, j'ai consulté 5 urologues qui m'ont juré que la circoncision n'a aucunes conséquences sur la sexualité d'un homme !!! J'ai essayé de faire de l'éducatif, auprès de certaines connaissances juives, des mères de famille aussi, mais les gens ont la tête dure... & les traditions bien ancrées !!!


    :cursing: :cursing: :cursing:

    Dans les pays développés, aucun acte chirurgical n’est censé pouvoir être pratiqué sur une personne si elle ne donne son consentement éclairé.

  • - Les médecins sont censés l'être non ??? Je le répète, j'ai consulté 5 urologues qui m'ont juré que la circoncision n'a aucunes conséquences sur la sexualité d'un homme !!! J'ai essayé de faire de l'éducatif, auprès de certaines connaissances juives, des mères de famille aussi, mais les gens ont la tête dure... & les traditions bien ancrées !!!


    :cursing: :cursing: :cursing:

    Tu as eu a faire à de mauvais urologues sur le sujet que veux tu ? Perso, les médecins généralistes dont j'ai eu à faire, TOUS, sans exception, même chez ma pédiatre pour mon fils, aucun de ces médecins ont criés Oula : vite circoncision ! Il n'y a que ça de vrai !


    Non, Tous on dit : laisser faire, penser à surveiller mais ça va ce développer avec le temps, etc etc


    Ce que je veux te dire ici, c'est en étant père moi même, c'est à moi de mettre un coup au système. Si je tombe sur un con d'urologue crois moi il va être reçu !


    Parallèlement à ça, il faut donner les bonnes pratiques, en parler, aux amis, a la famille, aux médecins (j'ai un cas ou il était même d'accord avec ma restauration!) et faire connaitre les bienfaits du prépuce.


    Je m'y emploi, et on prépare une bombe technique et critique sur la circoncision pour 2018 que l'on va diffucser et crois moi, on ne regardera plus jamais la circoncision du même oeil on s'y emploi ! Le but est d’informer les gens !


    Tu as eu à faire a des endoctrinés tu ne peux rien dans l'immédiat contre ça, mais la porte commence à s'ouvrir pour les juifs. Les musulmans sont moins moutons, tous ne sont pas circoncis non plus.


    Pour ce qui est de l'Afrique, je pense que les Occidentaux sont fautifs et ma conviction profonde est que l'on utilise la population Africaine comme des rats de laboratoire ! J'en ai conscience aujourd'hui, ça m'attriste au plus haut point.

  • Si c'est le cas, en quoi en parler poserait-il problème ? On dit qu'il n'y a que la vérité qui blesse, mais si c'est la vérité...

    La vérité c'est que certains allumés, je veux dire des orthodoxes de type Shabbath-Lubavitch pratiquent toujours la metzizah Bpeh (le Mohel suce le pénis juste circoncis) avec les infections au herpes que l'on connaît à cette pratique; ça on doit pouvoir le dire. Mais dénoncer des minorités porte le risque que ce soit compris comme un « pars pro toto », une généralisation sur tous les juifs.


    Nous nous devons devons d'être précis et exacts dans ce que nous disons et écrivons.
    C'est inutile de faciliter la tâche de ces tarés, qui se font un malin plaisir de prendre l'ascendant moral en taxant d'antisémitisme ceux qui critiquent certaines pratiques.


    Gardons à notre avantage que la vraie position morale c'est celle des Droit de l'Homme, la nôtre.
    Et ayons toujours à l'esprit que nous n'avons pas que nos détracteurs en face, mais la grande masse des indécis qui ne nous suivra que si nous avons une posture droite, dure sur le contenu, mais inattaquable sur la forme.



    Attention par rapport à l'antisémitisme (ou au racisme) de ne pas tomber dans l'excès inverse.

    Toute prudence à l'esprit, on n'est pas pour autant obligé de s'aplatir devant le danger de cette infâme atttaque.
    Le grand public sait faire la part des choses et le reproche d'antisémitisme est parfois brandi par certains simplement comme outil pour faire taire.


    Par contre, toute erreur est bien pratique pour détruire à jamais une réputation et nous rendre infréquentable pour des alliés ou des interlocuteurs officiels.



    Et le vrai antisémitisme existe. Il se cache par exemple derrière cette vidéo, dont la prétention de s'engager contre la circoncision n'est qu'un cache sexe pour une haine clairement exprimée et ce dès le début.


    À nous de créer le contraste et de nous tenir à l'écart des vrais antisémites.



    l'accusation non fondée d'antisémitisme peut effrayer certaines personnes et les brider dans leur action

    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. À chacun sa zone de confort et son courage de s'exposer à ce reproche.



    Je pense qu'il faut rester irreprochable dans nos messages, dans les alliances pratiquées et dans les contenus utilisés ou relayés.


    Déjà que tout n'est pas bon à prendre, mais il me semble absolumment nécessaire de rester bien à l'écart de ce genre de productions, si on ne veut pas, à la fin, être le seul à croie d'avoir raison, sans que personne n'écoute plus nos messages.


    Le débat sur le religieux est le grand piège. Nous n'avons même pas besoin d'aller sur ce terrain. Nos arguments d'empathie, de respect de l'humain et de sa sexualité sont bien plus puissants que des lubies religieuses ou même leur négation.

    Caillou, la cinquantaine entamée, intact.


    "Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer

  • Pour ce qui est de l'Afrique, je pense que les Occidentaux sont fautifs et ma conviction profonde est que l'on utilise la population Africaine comme des rats de laboratoire ! J'en ai conscience aujourd'hui, ça m'attriste au plus haut point.



    C'est bien ce qui est en train de se passer. Et c'est triste à mourir.
    Le retour de baton sera terrible. S'il y en a un.

    Caillou, la cinquantaine entamée, intact.


    "Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." - Arthur Schopenhauer